[Dossier tourisme] Cité du train : des trains… mais pas que

Ouverte en 1971, la Cité du Train est reconnue comme étant le plus grand musée ferroviaire d’Europe. Un atout de poids pour la ville de Mulhouse.

Près de 50 ans d’histoire
La Cité du Train se nommait au départ Musée Français du Chemin de Fer. Lors de l’ouverture de ses portes, le musée est situé dans des locaux provisoires au niveau de la gare de fret de Mulhouse-Nord. Les locaux actuels, rue Alfred de Glehn, ont été spécialement construits pour accueillir le musée qui y déménage en 1976. Depuis, il y a eu différentes phases d’agrandissement et d’aménagement. La dernière grande phase d’agrandissement date de 2005. A cette occasion, le musée est renommé Cité du Train.

Des soutiens
Depuis 1971, le musée est géré et exploité par l’Association du Musée Français du Chemin de Fer, une association à but non lucratif. Les deux autres partenaires historiques de la Cité du Train sont m2A et la SNCF. « Nous recevons de leur part 470 000€ de subventions chaque année », indique Sylvain Vernerey, directeur général. En comptant la billetterie, la boutique et les différentes prestations proposées au sein du musée, celui-ci réalise un chiffre d’affaires global d’un million d’euros. « Cela permet de compenser les charges d’exploitation ».

Un musée renommé
La Cité du Train est reconnue comme étant le plus grand musée ferroviaire d’Europe pour deux raisons : « Nous sommes d’une part les plus grands en termes de superficie. Nous avons 60 000m² de bâtiments, dont la moitié dédiée aux expositions. Nous possédons d’autre part la plus grande collection mondiale de matériel ferroviaire roulant (wagons, locomotives etc) ». Une renommée qui attire 100 000 visiteurs/an et permet un chiffre d’affaires de 700 000€ sur la vente de tickets. « Onze personnes travaillent à l’année sur le site. Nous embauchons deux personnes supplémentaires en été ».

 

Sylvain Vernerey

 

 

Un nouvel élan
Depuis quatre ans, la Cité du Train profite d’un nouvel élan. « Il y a quatre ans, nous avons ouvert une zone de visite en extérieur. C’est à ce moment là que nous avons aussi lancé les expositions temporaires d’avril à octobre ». En 2017, le thème de l’exposition temporaire se colle à l’actualité : les Présidentielles. « Nous montrons du matériel qui a servi à transporter des présidents Français ». Depuis quatre ans, le nombre de visiteurs progresse. « Cela a aussi un impact sur la boutique. Celle-ci nous rapporte 150 000€/an ».

Un musée privatisé
En parallèle des visites, la Cité du Train offre d’autres prestations comme la privatisation du musée pour des repas d’entreprise, des galas, des séminaires, des mariages, des pots de départ etc. « Les gens profitent d’un site prestigieux et insolite.  Nous pouvons aussi proposer des repas de dix personnes dans une des voitures de chemin de fer ». Entre quatre-vingt et cent événements ont lieu chaque année. « Nous mettons nos clients en contact avec nos partenaires dans la restauration et l’hôtellerie ». Cette prestation rapporte au musée 150 000€/an.

Se tourner vers les nouvelles technologies
Aujourd’hui, Sylvain Vernerey l’affirme, « nous voulons aller davantage vers les attentes du public grâce au 3D et au numérique ». Des visites en 3D seraient proposées aux visiteurs grâce à des casques de réalité virtuelle. « Pour des questions de conservation du patrimoine, nous ne pouvons pas faire monter les visiteurs dans tous les wagons. La visite virtuelle pourrait les montrer de l’intérieur et pallier à ce manque de découverte ». Sylvain Vernerey voudrait aussi développer l’interactivité grâce aux bornes tactiles. « Ce serait un service à la carte avec des informations à lire plus ou moins poussées selon l’envie du visiteur ».

S’ouvrir à un plus large public
L’objectif de ces nouvelles technologies est de rendre la visite du musée plus ludique. « Nous voulons nous ouvrir davantage à un public familial, car le musée n’est pas seulement réservé à un public passionné et averti. Nous organisons beaucoup de choses pour les plus jeunes ». Afin d’attirer des nouveaux visiteurs, la Cité du Train organise également des salons ou des concerts. « C’est l’occasion pour les personnes venant à ces événements de voir une partie du musée. Cela leur donne envie de revenir plus tard ».

 

 

Un renouvellement permanent
La Cité du Train vient d’être auréolée des trois étoiles du Guide Michelin et TripAdvisor lui a renouvelé son certificat d’excellence. « Nous avons des retours excellents du public, mais nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. C’est un site qui demande une réflexion permanente pour se réinventer et être attractif ». Le public découvre tout au long de l’année une centaine de pièces de matériel ferroviaire roulant et plusieurs dizaines de milliers d’autres objets. « Nous avons pour projet d’agrandir notre collection au fur et à mesure que du matériel est retiré des services SNCF ».

Magali Santulli

Cité du Train
2 Rue Alfred de Glehn, 68200 Mulhouse
http://www.citedutrain.com/

 

[Dossier tourisme] Lire nos autres articles:
Parc de Wesserling: un voyage poétique au cœur de l’industrie textile
Succès pour la quatrième édition de la Semaine Textile
Moovinbus: la compagnie de bus pour vos loisirs
Parc du Petit Prince : une aventure pour retomber en enfance
Route de la Potasse: un voyage dans le temps
La Petite Camargue Alsacienne : un dépaysement au milieu de la faune et de la flore
Train Thur Doller Alsace : faire revivre les gestes et métiers d’autrefois
A découvrir: le Musée du Sapeur-Pompier
Écomusée d’Alsace : faire cohabiter les traditions et les temps modernes
Cet été, buvons local!
A découvrir: L’ambroise à Landser


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

L’immobilier, facteur de réussite… et d’échec Choisir un local est un acte déterminant pour la réussite de vos activités. Jean-Arnaud Desaulles, président de Desaulles & Cie, organisme spécial...
Scutum veille sur vous Leader français sur ce secteur, Scutum n’est cependant pas qu’une société de télésurveillance. Elle commercialise et installe des systèmes d’alarmes é...
Constructeur de machines Weber-Kress Industries est une société spécialisée dans l’électricité industrielle, uniquement pour des constructeurs de machines. Depuis 1997, elle c...
4 pages spéciales Sondage exclusif Périscope : l’avis des pros sur le TGV Rhin-Rhône Vous avez été plus de 150 à répondre à notre sondage, diffusé mi-octobre aux lecteurs et annonceurs du journal. Même s’il n’est pas rigoureusement rep...