Mulhouse: retour sur les Ateliers du Commerce du 06/11/18

Comme chaque premier mardi du mois, Frédéric Marquet, manager du commerce, a donné rendez-vous aux commerçants et clients du centre-ville de Mulhouse pour les Ateliers du Commerce.

Des tensions rue de Bâle
Lors de ces Ateliers, les récentes tensions dans la rue de Bâle ont été évoquées. Le pâtissier Thierry Bucher a en effet jeté l’éponge il y a quelques jours et décidé de fermer sa boutique malgré une activité au beau fixe. Ne supportant plus le climat de la rue, il dénonçait des “incivilités, menaces, commerces illégaux, problèmes de circulation, ainsi que l’inaction des élus”. Pour lui, c’en était trop. “L’ambiance, la propreté et la sécurité sont des éléments essentiels pour attirer des commerces et les convaincre de rester. Là-dessus, il y a encore beaucoup d’efforts à faire dans cette artère”, concède Frédéric Marquet.

Un programme de ravalement de façades
Le manager du commerce reconnaît qu’il faut notamment travailler sur l’apparence des devantures et l’offre commerciale. “Le flux de circulation incessant dérange et cache les vitrines. Nous pourrions songer à créer un seul et grand parking pour y rassembler les véhicules des clients venant faire du shopping dans cette rue”. Il rappelle cependant que l’atmosphère de la rue de Bâle ne dépend pas uniquement des élus et de la Ville. “Un programme de ravalement de façades a été engagé avec des aides pouvant aller jusqu’à 20 000 €. Mais la ville n’a parfois pas le pouvoir nécessaire. Nous attendons toujours que l’État intervienne pour fermer des boutiques qui n’ont pas effectué leur ouverture dans les règles”.

Un engagement de tous les commerçants
Frédéric Marquet rappelle que l’engagement des commerçants est essentiel. “Ils se sont déjà constitués en association, mais il est nécessaire que tous les commerçants s’impliquent. Car je suis convaincu que cette rue a vocation à conserver un beau commerce de proximité et de qualité”. Le cas de l’avenue Aristide Briand a également été évoqué. “Là aussi il y a du potentiel, assure le manager du commerce. La diversité des commerces à Mulhouse est un atout. Cette artère pourrait devenir une rue du monde. Certains Suisses qui viennent au marché de Mulhouse vont ensuite visiter les boutiques rue Aristide Briand et Franklin. Cela prendra du temps, mais il y a ici aussi des efforts à faire sur la propreté et les devantures”.

Des ouvertures de commerces
Autre sujet au programme de ces Ateliers, les dernières ouvertures en centre-ville. A commencer par A Cause des Garçons dans la Cour des Maréchaux. Il s’agit d’une enseigne de prêt-à-porter féminin avec des prix entrée de gamme. La Pizza de Nico, elle, a ouvert ses portes sous le Conservatoire. “C’est une enseigne strasbourgeoise qui a déjà ouvert 3-4 boutiques en Alsace. Les pizzas sont à déguster sur place ou à emporter. Elles sont confectionnées avec des matières premières de qualité”. Rue des Trois Rois, l’Appart change de nom. “Les gérants sont partis à la retraite. L’enseigne a été reprise et s’appelle désormais Eyefood Factory. On reste dans la décoration, mais dans un style axé street art”.

Des ouvertures à venir d’ici la fin de l’année
Une autre pizzeria va prochainement ouvrir ses portes. Panettone cuisinera essentiellement des pizzas à emporter, même si quelques places assises seront proposées. “Là encore, tous les produits seront qualitatifs. Le restaurant sera rue de l’Arsenal, ce qui est un signal très positif : la dynamique d’ouverture de commerces s’étend au-delà des artères principales du centre-ville”. Superdry, Cour des Maréchaux, va se déplacer rue des Boulangers pour agrandir ses locaux. Enfin, suite au départ à la retraite du gérant du restaurant Kathmandu, c’est une Thannoise qui va venir ouvrir une boutique de cosmétiques. “Il y a de plus en plus de jeunes qui ont pour volonté d’ouvrir un commerce à Mulhouse”, note Frédéric Marquet.

Création d’un pop-up store
Depuis un mois, le 1 rue du Marché héberge l’Office du Commerce et de l’Artisanat. “L’objectif était de rassembler au cœur de la Ville et sur un même lieu les Vitrines de Mulhouse, la Ville de Mulhouse, la CCI et la CMA. Chacun y a des bureaux avec des permanences. Cela permet de renforcer les synergies entre ces quatre entités”. Au rez-de-chaussée du bâtiment, un pop-up store a été installé. “Il s’agit d’un espace modulable de 19m² destiné à accueillir des commerces sur deux à quatre mois”. Ce pop-up store a trois vocations. “Il peut d’une part accueillir des porteurs de projets indépendants qui veulent tester leur activité. Il peut d’autre part héberger des enseignes nationales souhaitant prendre la température pour une potentielle implantation à Mulhouse. Enfin, ce pop-up store peut servir à donner de la visibilité à des commerçants implantés depuis un moment à Mulhouse, mais dans un axe de passage moins fréquenté ».

Un espace expérimental
La première boutique à s’être installée dans le pop-up store est Agent Paper. Cette enseigne française vend des objets de décoration réalisés à partir de matériaux recyclés. Elle sera présente jusqu’au 15 janvier. “Ce pop-up store est aussi une manière d’expérimenter. Les commerces qu’il héberge sont ouverts les lundis, de 12h à 14h, ou jusqu’à 19h. C’est un moyen de voir s’il y a des flux de clients sur ces créneaux. Car de nombreux commerces mulhousiens ne sont pas ouverts sur ces plages horaires ou n’ouvrent pas aussi tard”.

Magali Santulli

A lire aussi sur notre site:
Mulhouse: retour sur les Ateliers du Commerce du 02/10/18
Mulhouse: retour sur les Ateliers du Commerce du 04/09/18
Mulhouse: retour sur les Ateliers du Commerce du 05/06/18
Mulhouse: retour sur les Ateliers du Commerce du 03/04/18
Mulhouse: retour sur les Ateliers du Commerce du 06/03/18


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Actualités Commerces

Articles qui devraient vous intéresser

Les Rhénatic Days Mulhouse, c’est jeudi 9 juin au Parc Expo Rhenatic, le pôle de compétences TIC Alsace reconnu grappe d’entreprises nationale en janvier 2011,  soutenu par les acteurs régionaux de l’Economie N...
Henner, une belle fin d’année La maison de vins Henner réalise le tiers de son chiffre d’affaires lors des fêtes de fin d’année. L’année 2011 se termine bien, avec deux tendances d...
Ouverture de Flamme & Co à Mulhouse Tout près de la Maison Engelmann, on peut désormais déguster des tartes flambées “transcendées“ conçues par Olivier Nasti. C’est la troisième enseigne...
News de l’Atelier du commerce Aujourd'hui, mardi 7 juillet s'est déroulé le dernier atelier du commerce avant la rentrée. L'occasion, une nouvelle fois, pour Frédérique Marquet, ma...