Tadam, de l’improvisation à distance pendant le confinement

Ce mois de mars 2020 a marqué la première année d’existence de Tadam Impro. Une première bougie soufflée dans un contexte très particulier, celui du confinement. Après quelques jours à cogiter, Julie Frigeni, a choisi de s’adapter et de proposer une alternative.

Quelques jours pour trouver l’alternative aux ateliers d’improvisation
Le ralentissement des ateliers d’improvisation a démarré bien avant l’annonce du confinement, avec la fermeture des établissements scolaires. « Nous avons tenu aux côtés des particuliers une petite semaine de plus, les grandes entreprises ont tenté de temporiser et puis tout a été stoppé, se souvient Julie Frigeni, fondatrice de Tadam Impro. Il n’y a plus eu d’ateliers hebdomadaires, plus d’ateliers en entreprises, plus de scolaires, même notre projet à la prison de Mulhouse a été annulé… »  Il lui a fallu quelques jours pour accuser le coup, se poser les bonnes questions et plancher sur une alternative.

« Ces quelques heures représentent une vraie bouffée d’oxgène »
« La question c’était, qu’est ce que je peux faire? La base de l’improvisation, c’est le corporel, le physique est très important. Au départ je pensais ne rien pouvoir faire du tout. Et puis, en échangeant avec des copains improvisateurs ailleurs en France, nous sommes partis sur l’idée de la visio conférence. » Il y a eu un premier test. Et des codes complètement bousculés. « Déjà, on se voit dans l’écran, souligne Julie Frigeni. On se voit jouer, on se voit faire et il y a la contrainte des bords de l’écran. » Des contraintes qui ont très vite été dépassées. « Cet outil là nous force à envisager les choses différemment. On travaille davantage l’imagination, on peut travailler à l’écrit aussi, par le biais du chat. Travailler sur les expressions du visage, également. C’est une approche de l’impro qui fait appel à d’autres compétences. » Bien plus que les compétences développées par l’impro, ce sont d’autres ressentis qui ont été mis en avant, sur les retours de tests. Des ressentis tout aussi importants dans cette période très particulière. « Nous nous sommes testés avec quelques volontaires. Les retours sont positifs. Ces quelques heures représentent une vraie bouffée d’oxygène. Elles permettent surtout de garder du lien, ce qui, en ce moment, n’est pas évident… »

Un rendez-vous hebdomadaire
Ce nouveau rendez-vous en ligne s’adresse a toute personne ayant une base d’improvisation. Un rendez-vous hebdomadaire, chaque mercredi à partir de ce 1er avril, de 20h30 à 22h30. « L’un des freins à cette expérience reste en revanche la technique, souligne Julie Frigeni. Je demande un peu d’indulgence… Nous sommes complètement dépendants des connexions. Pour pouvoir y participer, il faut, justement, disposer d’une bonne connexion internet. »

Quel avenir pour le Tiim, le tourno d’improvisation inter-entreprises de Mulhouse?
Avec l’annonce du confinement, forcément, tous les projets de Tadam Impro sont en suspens, dont son tournoi inter-entreprises, annoncé pour novembre 2020. Un projet en stand by, lui aussi et dont la date de représentation pourrait bien être décalée au printemps 2021. « Les entreprises qui se sont déjà lancées dans l’aventure ont quelques ateliers derrière eux, mais ils auront deux mois de vide, voire plus, ce que je ne souhaite pas, bien entendu… Je ne veux pas réaliser ce projet dans la bousculade! » Julie Frigeni reste, pour l’heure, optimiste, quant à l’avenir de son entreprise. « Notre chance, c’est de ne pas avoir de frais. Nous n’avons pas de salariés, ni de gros investissement. Pour le moment, il est possible de temporiser. Nous ne tiendrons pas six mois, c’est sûr, et beaucoup de projets ou d’investissements sont reportés. Mais nous ne sommes pas les plus à plaindre. Nous pensons surtout à ces entreprises qui doivent continuer de faire vivre leurs salariés. Pour la première fois, nous ne disposons pas de visibilité. C’est déstabilisant. Mais en improvisation, comme dans ma vie personnelle d’ailleurs, j’ai appris à accueillir les infos comme elles viennent et de gérer sur l’instant. On fait avec. »

Emilie Jafrate

ImproVisio – Atelier d’impro virtuel ouvert à tous les Improvisateurs, quel que soit leur niveau.
Le mercredi, de 20h30 à 22h30. Limité à une quinzaine de personnes.
Inscriptions: julie@tadam-impro.fr
Facebook: Tadam Improvisation

Profitez en pour découvrir ou re-découvrir notre article consacré à Tadam Impro et Julie Frigeni dans le cadre de notre Périscope n°43 décembre 2019/janvier 2020 et de son dossier du mois sur l’événementiel en entreprise.


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités