Zengyo, un management par les neurosciences élaboré par le Docteur Jacques Borg

Médecin de formation, le Docteur Jacques Borg s’est toujours attaché à décrypter le fonctionnement du cerveau. Spécialiste en neurosciences cognitives et praticien en méditation, il créé Zengyo en 2018. Son objectif est d’accompagner les cadres et collaborateurs d’entreprises, sur les thèmes du management, de la montée en compétences et du bien-être au travail.

Zengyo est la voie du zen par la conscience et du gyo pour la pratique. Une méthode dans laquelle seul l’instant présent compte. « Être attentif à soi, sans être obnubilé par le jugement des autres, c’est ce qui permet de prendre de bonnes décisions, souligne le Docteur Borg, fondateur de Zengyo. On ne prend pas non plus en compte les émotions qui altèrent, forcément, nos prises de décision. » Tout passe par la méditation. C’est ce qu’on appelle le management par les neurosciences. « Elle permet d’être conscient de ce qui se passe dans son corps. Assis en silence, les émotions ressortent, il faut les laisser partir. » Une méthode que le Docteur Borg propose au sein des entreprises. « Dans une équipe, lorsqu’il y a de la colère face à soi, il ne faut pas la repousser mais l’observer et la laisser passer. »

Par la méditation
Le Docteur Jacques Borg intervient dans tout type d’entreprise, tout secteur d’activité, qu’ils soient de service, d’industrie, de réseaux de santé mais aussi au sein d’entreprises adaptées. Les sociétés qui franchissent le pas sont généralement sensibilisées à leur rôle sociétal (RSE). « Ce sont souvent des entreprises mûres qui encouragent les initiatives de leurs collaborateurs et qui sont attachées à leur progression. » Les accompagnements se déroulent par groupe d’une dizaine de personnes selon deux formules. Ou sur un format court de deux journées intensives ou de façon progressive, à raison de deux heures hebdomadaires sur huit semaines. Des ateliers de méditation qui se réalisent en silence. « Ce sont des séances au cours desquelles le niveau hiérarchique disparaît, souligne-t-il. Il n’y a pas de critique ni de jugement. Les interactions ne se font pas par les mots mais par la présence des uns et des autres. Il s’agit de se montrer attentif à soi et aux autres. » Une approche aux effets, à chaque fois, surprenants.

Une expérience commune
Une méthode expérimentée sur un service psychiatrie, entre soignants et patients. « Les psychiatres me disaient que depuis nos ateliers, ils parviennent à établir un contact plus direct avec leurs patients. Chacun a vécu une expérience différente mais cela leur a permis d’établir une relation de confiance. Aujourd’hui, les patients parlent plus simplement avec leurs thérapeutes. » Une méthode aux effets bénéfiques aussi dans des contextes de fusion d’entreprises. « Elles avaient des manières de fonctionner totalement différentes, ce qui créait des tensions. Aujourd’hui, ces personnes se parlent entre elles dans les couloirs. » Le Dr Borg est également intervenu auprès de General Electric à Belfort. Le travail a débuté par une conférence en amphithéâtre. « Ils avaient ensuite le choix de suivre ou non l’un de mes ateliers de méditation. J’ai vu arriver des femmes en chaussures à talon haut, des hommes en chaussures de sécurité… Ils ont su se mélanger. » Des ateliers qui se pratiquent aussi bien en français qu’en anglais. « On m’a dit que cela ne fonctionnerait pas en industrie. » General Electric en est le contre exemple par excellence.

Gérer le stress et gagner en confiance
Parmi les autres expériences marquantes, celle réalisée auprès du Ballet du Rhin. « J’ai découvert un niveau de stress incroyablement élevé chez les danseurs. Ils sont dans l’angoisse permanente d’être prêts, de ne pas se blesser tout en accomplissant des efforts physiques importants. On a travaillé pour qu’ils puissent gérer ce stress et se montrer confiants en leurs compétences. »

De l’autonomie pour oser les initiatives et l’innovation
S’il y a un mot qu’il bannit d’emblée de son vocabulaire, c’est le mot performance « Lorsqu’un dirigeant me parle d’objectifs, je lui dis toujours que mes ateliers sont utiles mais qu’il n’y a pas d’objectifs à atteindre. » Une philosophie qui peut être rédhibitoire. « Certains n’y voient aucun retour sur investissement. Mais les méthodes utilisées permettent à chacun de progresser à sa vitesse et à sa manière. » Si le Docteur Jacques Borg intervient à un temps donné, il cherche surtout à rendre les entreprises autonomes « pour qu’elles puissent pratiquer seules ou en groupe au sein de la société, qu’elles n’aient plus besoin de moi ». Une autonomie pour encourager les initiatives, la confiance, la créativité et l’innovation. « Je ne suis ni un gourou, ni un coach, ni un maître. Je ne suis là que pour leur donner des indications. »

Une solution par visio aux angoisses des étudiants pendant le confinement
Pendant le confinement, le Docteur Jacques Borg a pratiqué en visio, auprès d’étudiants isolés par la crise sanitaire. « Ils ont beaucoup souffert du manque de contact. Ils étaient perdus, confus, ils avaient des difficultés de concentration aussi. » Une période au cours de laquelle il a également rédigé un ouvrage : La Méditation Zen, dans lequel il passe en revue les aspects énergétiques et l’application de la médecine chinoise en entreprise, chez les enfants, les artistes mais aussi les sportifs. Le Docteur Jacques Borg envisage de se développer dans la région de Freiburg, en Allemagne. La visio, pratiquée pendant le confinement lui permet d’ouvrir des horizons plus larges encore à Zengyo.

Emilie Jafrate

contact@zengyo.fr
https://zengyo.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste