Tino Sery Pompes Funèbres et Monuments Funéraires, 50 ans d’empathie au service des familles

Taxis ambulances dans les années 70, Tino Sery créé son entreprise de pompes funèbres en 1974. Une entreprise qu’il a su faire évoluer en fonction du changement des habitudes sociétales. Une entreprise familiale qui s’affiche comme précurseur au sein de cette profession particulière.

« Nous conduisions nos clients le jour de leur mariage en taxi, en ambulances lorsqu’ils étaient malades, en corbillard le jour de leur décès », résume Tino Sery. Début des années 70, ce dernier fonde son entreprise. Une société pour trois activités et un personnel polyvalent. « J’ai démarré dans une maison classique, j’avais un bureau à la cave », se souvient-il. Début des années 80, le chef d’entreprise achète le bâtiment qu’il occupe toujours encore aujourd’hui à Wittenheim. En 1992, il vend la partie taxis/ambulances pour se consacrer uniquement au volet funéraire. Un domaine dans lequel il s’est toujours montré précurseur. Tino Sery était ainsi l’un des premiers à proposer un salon funéraire. Ils sont d’ailleurs au nombre de quatre.

Un million d’euros pour la création d’un espace multi-confessionnel en 2016
Mais Tino Sery ne comptait pas s’arrêter au salon funéraire. En 2016, il choisit d’aller plus loin encore en rachetant le bâtiment adjacent à son entreprise. Il investit un million d’euros pour en faire un espace multi-confessionnel qui met trois ans à sortir de terre. Le bâtiment est composé d’une grande salle de 90 places pour les cérémonies ainsi que d’un espace de convivialité de 45 places. Un espace dans lequel on peut se retrouver en toute intimité. Un espace qui correspond aussi à l’évolution la société. « Les familles sont de plus en plus petites et les gens vont de moins en moins à l’église. Après l’inhumation ou la crémation, elles ne savaient pas où se retrouver. C’est un service que nous avions à cœur de proposer. » Un espace doté d’écrans numériques pour projeter des images du défunt et agrémenté d’éclairages led. « Ici, les gens peuvent prendre le temps, sans être bousculés. C’est en cela que nous nous différencions d’un centre funéraire. »

Une offre de marbrerie sur-mesure
L’entreprise compte 14 salariés. Leur champ d’action s’étend du Sundgau à Colmar avec quelques exceptions. Particularité de cette entreprise, celle de l’accompagnement global du défunt et de sa famille. Afin de se montrer complet, Tino Sery propose également un service de marbrerie depuis une dizaine d’années. A sa tête, son Franck. « Cela se fait sur rendez-vous. Nous prenons le temps avec chacun de nos clients. Je leur dessine le projet selon leurs critères. C’est du sur-mesure. Et entre le moment de l’enterrement et celui de la conception du monument, nos clients ne sont plus dans le même état d’esprit. La première fois qu’ils poussent notre porte, ils sont désemparés, ils ne savent pas quoi faire. Lorsqu’ils reviennent, souvent, le ton est plus léger. »

50 ans pour être pérenne
La force de cette entreprise réside également dans ses investissements. Le matériel est régulièrement renouvelé, les véhicules nettoyés après chaque utilisation… Une rigueur et un sérieux sur lesquels Tino Sery a bâti sa réputation. « Notre camion a onze ans, par exemple. Il part à la retraite », appuie Franck. Par son état d’esprit familial, son empathie et son respect, cette entreprise a su gagner la confiance de ses clients. « Une entreprise de pompes funèbres a besoin de temps pour être pérenne. Il faut compter au moins cinquante ans. » Et Tino Sery confirme bel et bien cette règle.

Emilie Jafrate

Pompes Funèbres Tino Sery
119, rue d’Ensisheim – 68270 Wittenheim
03 89 62 00 06
www.pf-sery.com
Facebook: Tino Sery


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Commerces Le Journal