Les Sheds : une association citoyenne et responsable

Développement durable, consommation via les circuits courts, agriculture biologique… l’association Les Sheds à Kingersheim s’investit depuis dix ans pour véhiculer des valeurs qui lui sont chères. Restaurant, épicerie, marché bio ou potager, elle a lancé plusieurs projets pour soutenir l’économie locale.

L’épicerie

Un projet citoyen
La préservation du patrimoine est ce qui a motivé les premiers membres des Sheds à fonder l’association. Dominique Collin est l’un d’entre eux. « Les habitants de Kingersheim voulaient sauver leur friche industrielle. Avec l’association, nous avons commencé par organiser le festival 6 Pieds sur Terre. Des conférences et débats ont été organisés pour réfléchir à la façon de reconvertir la friche. Il y avait notamment une volonté de créer un lieu de vie à Kingersheim pour retravailler le vivre ensemble ». Potager, marché bio, restaurant et épicerie ont ainsi vu le jour tour à tour.

Le potager et le marché bio
Le potager a été le premier projet lancé. « Il y avait cette idée de reconnexion avec la terre ». Un terrain a été mis à disposition par la Ville de Kingersheim. « L’idée est de montrer à toutes les personnes intéressées comment jardiner de façon naturelle. Nous faisons aussi des actions avec des écoles qui viennent sur place ». En 2010, la mairie rachète un ancien bâtiment industriel dans lequel se situe aujourd’hui l’association. « Elle l’a laissé en l’état et nous y avons organisé toutes les semaines un marché 100% bio. L’objectif étant de soutenir les circuits courts et l’agriculture biologique ».

Le restaurant et l’épicerie
En 2012, la Ville décide de réhabiliter le bâtiment. « Une fois les travaux achevés, nous y avons ouvert un restaurant et une épicerie en 2014. Nous payons à la Ville un loyer modéré ». Au restaurant, les produits sont issus autant que possible des circuits courts. « Si nous devons importer, nous œuvrons dans le commerce équitable ». Tout est fait maison avec des produits de saison. « Nous proposons pas mal d’alternatives végétariennes ». Dans l’épicerie, les produits aussi sont locaux : boissons, fruits, légumes, fromages, produits de beauté…

Le festival
Tout comme l’association, le festival 6 Pieds sur Terre a fêté ses 10 ans en 2017. « Le concept a été repensé. Le festival n’est plus uniquement sous la forme de débats. Il y a de la musique, des spectacles, des jeux pour les  enfants, un bal, un espace bien-être, des stands accueillant des associations etc ». Co-produit avec la ville de Kingersheim et l’association Créa, le festival attire entre 1.000 et 1.500 curieux. D’autres animations culturelles sont proposées tout au long de l’année par les Sheds, comme des expositions ou dîners-concert.

Un comportement responsable
L’association s’inscrit dans une démarche de développement durable à tous les niveaux : compostage, tri des déchets, installation de lampes à led dans le restaurant, ventilation naturelle… « Les serviettes du restaurant sont lavées sur place. Elles ont été confectionnées par des bénévoles à partir de coton bio issu du commerce équitable. Pour réduire au maximum les déchets, nous proposons 60 références en vrac dans notre épicerie. Les produits frais qui ne sont pas vendus sont réutilisés dans la cuisine du restaurant pour éviter les pertes ».

Une association à but non lucratif
L’association compte 20 salariés et 300 adhérents. Vingt bénévoles actifs apportent leur aide au quotidien, notamment pour tenir le potager ou le marché. « L’association a atteint un équilibre budgétaire. Nous espérons nous faire connaître davantage afin de pouvoir faire un peu de marge et ainsi, rembourser nos prêts, lancer de nouveaux projets éducatifs et culturels, poser des panneaux solaires, réaménager l’épicerie ou encore, acheter du nouveau matériel… ». L’association ne perçoit aucune subvention, « Nous voulions prouver que nous pouvions nous en sortir. Nos activités commerciales suffisent à tenir la structure ».

Magali Santulli

Les Sheds
2 rue d’Illzach à Kingersheim – 03 89 51 15 03
www.les-sheds.com

Sur la photo de couverture: Dominique Collin (à gauche) et Michaël Horn, responsable administratif, financier et de la communication (à droite)


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégorie associée :

Circuit court Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Train Thur Doller Alsace : faire revivre les gestes et métiers d’autrefois Le Train Thur Doller Alsace est un train touristique géré par l'association du même nom. Romain Tricot, président de l'association, Martine Bissler, v...
“Ils y croient !” “MULHOUSE j’y crois.” accueille avec enthousiasme Le Périscope. Ce nouvel outil s’inscrit dans la dynamique engagée pour Mulhouse par l’association cr...
AMAC, 25 ans de services L’association spécialisée dans l’insertion de personnes en chômage de longue durée connaît des difficultés liées à la conjoncture, dans une agglomérat...
La franchise de pizzas Papa John’s arrive en France, près de Mulhouse Créée en 1985 par John Schnatter, la chaîne de pizzas à emporter (ou livrées), Papa John's, est aujourd’hui n°3 de la pizza aux Etats-Unis derrière Do...