Transport fluvial : intégrer le fleuve dans sa chaîne logistique

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Oui, il y a un port fluvial à Mulhouse… Ce fait est souvent ignoré, et les ports de Mulhouse-Rhin sont même parfois confondus avec le port de plaisance. Ils se positionnent pourtant au 3ème rang des ports fluviaux français après Paris et Strasbourg et le 1er géré par une CCI. Les entreprises importatrices et exportatrices du Sud-Alsace disposent ainsi de plates-formes multimodales et logistiques pour la gestion de leurs flux de marchandises. Il faut savoir que la massification des marchandises n’est pas la condition sine qua non pour recourir au transport fluvial, grâce au conteneur qui permet le transport en camion. Dans la perspective de la raréfaction des matières premières et du coût de l’énergie, les entreprises doivent anticiper ces mutations et intégrer l’alternative fluvial comme réponse cette problématique.

Le périscope, article économique Mulhouse - Transport fluvial
Jacky Scheidecker, directeur des ports de Mulhouse-Rhin

Les Ports de Mulhouse-Rhin sont une concession d’outillage public. L’autorité concédante est Voies Navigables de France, le concessionnaire est la CCI Sud Alsace Mulhouse et le service industriel et commercial. Les quelques 100 salariés bénéficient d’un statut de droit privé & les ports sont gérés comme toute PME.

Le périscope, article économique Mulhouse - Transport fluvial
Au-delà de l’exploitation de leurs trois sites, les Ports de Mulhouse-Rhin gèrent les infrastructures et l’aménagement des zones d’activité portuaires

Un mode de transport fiable et durable

Les trois sites portuaires d’Ile Napoléon, d’Ottmarsheim et de Huningue sont directement reliés aux ports maritimes de la mer du Nord : Anvers, Zeebrugge et Rotterdam. « A l’export, vers Anvers, il faut compter trois jours de transport. A l’import, il faut compte jusqu’à 6 jours car les barges naviguent à contre-courant », précise Jacky Scheidecker, directeur des ports de Mulhouse- Rhin, qui explique que les trafics qui ne nécessitent pas de gestion en flux tendus ont intérêt à opter pour la voie fluviale. En effet, économique (voir notre encadré), fiable et régulière, la voie fluviale est aussi celle qui impacte le moins l’environnement. Par ailleurs, le conteneur s’adapte à tous types de marchandises, et c’est l’outil multimodal par excellence. C’est d’ailleurs la dimension multimodale qui fait la force des Ports de Mulhouse-Rhin.

.

Le périscope, article économique Mulhouse - Transport fluvial
La multimodalité, carte maîtresse des plate-formes portuaires des site d’Ile Napoléon, de Huningue et d’Otmarsheim

Les transports combinés eau-fer-route

Les trois ports intérieurs sont de véritables plateformes multimodales qui permettent à la voie d’eau de s’intégrer dans une chaîne de transport, en facilitant les ruptures de charges (transfert des marchandises d’un mode de transport à un autre). Ceci vaut pour le vrac comme pour le conteneur. En reliant le fluvial, le ferroviaire, la route et la mer, les Ports de Mulhouse-Rhin connectent les entreprises importatrices et exportatrices du Sud-Alsace au monde entier.

.

Le périscope, article économique Mulhouse - Transport fluvial
Le terminal «Conteneurs» d’Ottmarsheim est le seul site dédié à cette activité

Un rôle d’aménageur pour les entreprises

Les Ports de Mulhouse-Rhin gèrent 110 hectares de terrain qu’ils mettent à disposition des entreprises souhaitant s’implanter à proximité de la voie d’eau. En 1993, Euroglas, gros consommateur de sable, s’est ainsi implanté sur ces terrains. Un projet d’entrepôt logistique de 9.000 m2 devrait par ailleurs prochainement voir le jour.

.
.

Développement interne… et externe

Le trafic étant en augmentation (voir encadré sur les chiffres), les ports améliorent et adaptent en permanence leurs équipements aux besoins du marché. Une grue mobile a ainsi été récemment acquise à Ottmarsheim et un hub vraquier sera prochainement inauguré à Ile Napoléon.

Le périscope, article économique Mulhouse - Transport fluvial
Le Hub Vraquier du site d’Ile Napoléon sera inauguré en septembre 2013

A Huningue, le silo a étendu sa capacité de stockage et DHL y a installé 3ème structure française d’empotage aérien. A Ottmarsheim, un nouveau flux de conteneurs PSA Peugeot Citroën à destination de l’usine KALUGA (Russie) a démarré en juillet 2012. Ce trafic représente l’un des plus gros projets multimodaux européens. Enfin, un troisième terminal conteneurs est en projet à Ottmarsheim.

En matière de coopération transfrontalière, les Ports de Mulhouse-Rhin progressent au sein de la société RheinPorts aux côtés des ports de Bâle et de Weil : « Ce partenariat fera de nous un acteur majeur sur le Rhin » argumente Jacky Scheidecker.

Béatrice Fauroux

* “Equivalent 20 pieds”, c’est la petite taille du conteneur

En savoir plus : www.ports-mulhouse-rhin.fr

Contact : Isabelle Tesolin, Directrice commerciale Ports de Mulhouse Rhin à la CCI-Sud Alsace Mulhouse – i.tesolin@mulhouse.cci.fr | 03 89 66 71 40

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

La ME… pour être plus efficaces Clemessy Télécommunications est une entreprise utilisatrice régulière de la Maison de l’Entrepreneur pour des réunions commerciales ou des formations ...
« It’s business as usual with François Hollande » Ce mois-ci, la chronique de Sarah a exploré pour nous l’avis de la presse britannique économique suite à l’élection de François Hollande. Une presse b...
EIRL : une fausse bonne idée ? Depuis le 1er janvier 2011, il est possible pour une entreprise individuelle de bénéficier du statut d’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité ...
Speedpack, le transport optimisé L’entreprise de transport de Jean-Luc Buchert a triplé son chiffre d’affaires depuis 2004, résultat d’un management rigoureux et professionnel dans un...