Rive gauche L’immobilier dans tous ses états

Claude Geng compte parmi les figures bien identifiées du secteur de l’immobilier d’entreprise en Alsace. Sa société Rive gauche, filiale du n°1 mondial CBRE est à la fois acteur et observateur de ce marché bien décevant en 2012. Il a déployé une stratégie de diversification qui permet d’amortir les baisses d’activité en attendant des jours meilleurs.

le périscope, journal économique - Rive gauche
Claude Geng

En diffusant mi-février les analyses annuelles de CBRE-Rive Gauche sur le marché de l’immobilier dans la région de Strasbourg et Mulhouse, Claude Geng savait bien qu’il ne donnerait que peu de bonnes nouvelles. Mis à part les locaux de stockage, le reste de l’année s’est avéré plus que morose, notamment dans le tertiaire, avec une baisse d’activité moyenne de 12 %. Par ailleurs, Strasbourg ne s’en tire pas plus mal que les autres grandes villes françaises. « Je pense que le pessimisme ambiant ne va pas durer », prévoit Claude Geng. Et pour faire face aux temps difficiles qui vont quand même durer quelques mois au minimum, le dirigeant constate que la stratégie de diversification des activités de sa société porte ses fruits.

L’atout du “DD”

« L’idée était de répartir nos activités sur des secteurs ayant des temps cycle économiques différents », décritil. Ainsi, Rive Gauche maîtrise tous les métiers de l’immobilier – conseil, gestion et promotion – à l’exception du métier de l’agence immobilière classique. Parmi les grands chantiers en cours, le promoteur est présent dans le projet “W” place de Haguenau avec Scharf et Immobilière Vauban, à propos duquel Rive Gauche annonce le plein succès de la commercialisation de la première tranche et de belles promesses pour la seconde partie, en cours. Dans l’éco-quartier Danube qui va démarrer fin 2013, Claude Geng évoque son partenariat avec le groupe Altexia dans une résidence étudiante répondant aux normes environnementales les plus strictes, ou encore un travail conjoint avec Vinci pour un immeuble très performant du point de vue environnemental à Cronenbourg. « Notre marque de fabrique est clairement le développement durable », insiste-t-il, rappelant que Rive Gauche « a été précurseur en la matière en créant les premiers immeubles HQE de l’E3, en l’occurrence le pôle BTP ». Mais diversification ne veut pas dire touche à tout : l’entreprise garde comme particularité la commercialisation des ensembles immobiliers par bloc et non par appartement ou lot.

Traitement de friches industrielles

Par ailleurs, Rive Gauche s’est également dotée de compétences en aménagement foncier, une activité sur laquelle l’entreprise est encore peu connue. Dans ce domaine, la filiale dédiée à cette compétence se spécialise dans le traitement de friches industrielles : « Nous travaillons par exemple sur un site important (Deetjen-Istra), proche du centre nautique de Schiltigheim, avec des problématiques de dépollution. C’est d’autant plus important que les élus veulent désormais réduire l’étalement urbain et construire la ville sur la ville. Nous devons leur proposer des solutions sur ce type de terrains », décrit Claude Geng.

Le périscope, journal économique - Rive gauche - StrasbourgChangement d’ambiance

La multiplicité des approches professionnelles est un plaisir que Claude Geng ne boude pas. Mais au-delà, le dirigeant de Rive Gauche justifie sa stratégie par l’adaptation de son entreprise au contexte économique. Actuellement, l’opérateur – comme tous ses confrères – traverse une période où la prudence est nécessaire : pour autant, Rive Gauche doit rester capable de s’engager immédiatement dans la mise en oeuvre d’un projet. L’équipe basée dans l’E3 compte ainsi une douzaine de permanents, auxquels peuvent s’adjoindre des free-lance en cas de missions nouvelles, dont plusieurs se profilent. « La loi Duflot me paraît bonne. Après une année décevante, nous devrions assister au changement de l’ambiance générale », prévoit Claude Geng. Confirmation – ou non – dans l’enquête CBRE Rive Gauche de l’année en cours.

Didier Bonnet

Contact : Rive Gauche 5 rue de Dublin, Schiltigheim | 03 88 37 11 00 – rivegauche@cbre.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Commerces Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

Five : Le foot en salle H24 Grâce à l’effervescence du foot en salle, l'espace Five fait le plein depuis son ouverture l’automne dernier à Mundolsheim, à l’initiative de 2 “pros”...
CIFAL, La formation, au-delà de la transmission des savoirs Dans le monde extrêmement complexe de la formation professionnelle, le centre interprofessionnel de formation d’Alsace (CIFAL) tire son épingle du jeu...
Rohan Investissement – Neogère La qualité sur-mesure Yves Jakubowicz est un patron heureux. Cet Alsacien de 55 ans a su profiter de sa longue expérience dans l’immobilier d’entreprise pour créer deux soc...
Quelle est la place de l’artisanat dans l’économie alsacienne ? L’artisanat représente 10 % de la population active française et 18 % en Alsace, soit 1 salarié sur 5. Pris dans son ensemble, le secteur artisanal fi...