L’Association des utilisateurs de l’E3/Mittelfeld Créer un laboratoire de l’économie de demain

Vincent Triponel y croit dur comme fer : l’Espace Européen de l’Entreprise peut devenir un site d’expérimentation grandeur nature de nouveaux modes de relations sociales, humaines et économiques. Les nouveautés à venir en matière de déplacements sont des atouts d’attractivité déterminants.

Le périscope, journal économique - L’Association des utilisateurs de l’E3/Mittelfeld
Vincent Triponel

Le président de l’association des utilisateurs de l’E3/Mittelfeld n’est pas qu’un rêveur. Les projets qu’il porte pour l’espace sont le fruit de ses compétences professionnelles. Directeur associé de DTZ Strasbourg, il observe le site par comparaison avec d’autres en France : « L’E3 est une magnifique réussite. Nous avons devant nous une feuille de route passionnante, qui doit contribuer à améliorer le bien être des collaborateurs de chaque entreprise », annonce-t-il.

Amélioration des dessertes

Différentes actions de communication sont au programme pour 2013, plaquette papier et numérique, dans l’idée d’informer les 70 adhérents actuels et surtout d’en gagner de nouveaux. L’association est née d’une demande des pouvoirs publics, désireux de disposer d’un interlocuteur sous forme de personne morale dans le cadre du plan de déplacement inter entreprises (PDIE) de l’E3. « Nous avons démarré ce travail en 2007, qui a débouché concrètement sur une forte amélioration des dessertes en bus, en fréquences et en plage horaire. La mise en chantier du bus à haut niveau de service (BHNS) et de la passerelle piétons/vélos va contribuer à une nette amélioration de la desserte de l’espace. Nous avons maintenant à organiser l’arrivée du BHNS en créant notamment autour des arrêts des pôles de mobilité, quitte à inventer des concepts d’intermodalité. Un exemple : nous faisons des efforts pour faciliter l’arrivée des collaborateurs sur le site, mais très nombreux sont ceux qui dans la journée, ont besoin de leur véhicule pour leur travail. Quelle réponse leur apporter ? L’association réfléchit à ce sujet », indique Vincent Triponel.

Gagner en attractivité

Et les pistes de réflexion sont multiples. « Nous voulons devenir un site test pour le traitement et la valorisation des déchets banals. Cela nous projette dans le monde de demain en donnant aux TPE des réponses à un vrai problème. Nous avons sur l’E3 Steelcase qui travaille déjà sur le recyclage des équipements de bureau. Nous avons aussi des spécialistes du droit et de la propriété industrielle qui peuvent cadrer et protéger les innovations en la matière. Autre chantier, la valorisation des potentiels universitaires et de recherche du site ainsi que la mise en relation avec les autres zones tertiaires, notamment le parc d’innovations de Strasbourg », complète le président de l’association. Celui-ci estime que l’ensemble de ces démarches s’inscrit dans une logique économique : mieux desservi, mieux identifié et dans une perspective environnementale forte, l’E3 donnera à ses entreprises des conditions de fonctionnement plus favorables. Et gagnera donc en attractivité.

Didier Bonnet

Contact : Vincent Triponel, DTZ :  13 avenue de l’Europe, Schiltigheim – 03 88 15 55 55


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

BPI France : un acteur majeur du financement des PME sur l’E3 L’avènement de BPI France s’est matérialisé au cours d’une réception qui a fait courir les foules, le 4 juin, rue de Berne dans l’E3. Successeur d’Osé...
Rohan Investissement – Neogère La qualité sur-mesure Yves Jakubowicz est un patron heureux. Cet Alsacien de 55 ans a su profiter de sa longue expérience dans l’immobilier d’entreprise pour créer deux soc...
L’Hôtel Kyriad E3 La carte “business” Avec ses 4 étoiles, le Kyriad prestige de l’E3 est le seul hôtel directement situé dans l’Espace. Appartenant à un petit groupe familial, l’établissem...
CIFAL, La formation, au-delà de la transmission des savoirs Dans le monde extrêmement complexe de la formation professionnelle, le centre interprofessionnel de formation d’Alsace (CIFAL) tire son épingle du jeu...