L’apprentissage progresse dans l’entreprise

La CCI Sud Alsace Mulhouse a pour fonction “régalienne” d’enregistrer les contrats d’apprentissage conclus en Sud Alsace. Mais au-delà, elle crée du lien entre jeunes et entreprises et accompagne la création de formations adaptées à la demande professionnelle.

Jean-Marc Schumacher, inspecteur d’apprentissage, spécialisation métiers techniques et industrie

Formés, salariés et diplômés, les jeunes qui ont obtenu leur diplôme par la voie de l’apprentissage démarrent dans la vie avec des atouts certains. Et les entreprises bénéficient de jeunes formés “sur mesure”. « L’époque est finie où l’apprentissage était une voie de garage pour les mauvais élèves », explique Jean-Marc Schumacher, qui possède 30 ans d’expérience dans ce domaine. « Aujourd’hui, les élèves qui sortent du cursus apprentissage ont un niveau allant du CAP au diplôme d’ingénieur ». L’entreprise qui souhaite développer des contrats d’apprentissage, de son côté, bénéficie de certains avantages aussi. Notamment sur le plan financier, puisqu’un apprenti lui coûte, selon son âge et l’année de formation, de 350 à 1.100 euros environ, un niveau proche de ce que perçoit le jeune, car une grande partie des charges est exonérée.

Les conditions de la réussite

L’entreprise peut bénéficier d’un suivi actif de la part de la CCI : « Le service apprentissage accompagne les entreprises dès le premier contact, jusqu’à la fin du contrat », indique Jean-Marc Schumacher. En particulier, il estime que trois paramètres conditionnent la réussite finale :
– savoir recruter la bonne personne,
– bien identifier le diplôme correspondant à la demande,
– mettre en place un maître d’apprentissage attentif et disponible.
« Nous nous occupons aussi de vérifier la conformité des contrats, de les enregistrer auprès des organismes ad hoc et suivons le déroulement de la formation grâce à nos trois inspecteurs d’apprentissage ». Enfin, la CCI Sud Alsace Mulhouse dispense des formations aux maîtres d’apprentissage (voir cicontre). Ainsi, grâce aux échanges avec les entreprises, des formations sont créées comme par exemple le BTS technico-commercial en apprentissage à partir de la rentrée 2013. La création récente du BTS MUC (management des unités commerciales) ou du DCG-DSCG (expertise comptable) sont d’autres exemples. Le service apprentissage travaille à l’échelle de la Regio (pour avoir des apprentis allemands en France et vice-versa).

 Béatrice Fauroux

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Jean-Marc Schumacher
Service Apprentissage – 03 89 66 71 20

Public de l’apprentissage : les jeunes de 15 à 25 ans (après la 3ème)
Les niveaux de formation vont du CAP au diplôme d’ingénieur (BAC + 5)
Il y a 15.000 apprentis en Alsace (objectif 2015 : 20.000) pour 300 sections
La CCI de Mulhouse en comptabilise 2.300 sur son territoire au 31 décembre 2012, dont 25% de CAP, 26% de BAC Pro, 26% de BAC+2, 14% de BAC+3 et 9% pour des formations supérieures à BAC+3.

 


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

Le bénévolat de compétences Entente, Emploi et Entreprise : ces trois “E” définissent les domaines de compétences d’Egee (Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise), ...
CCI Sud Alsace Mulhouse Contacts à la CCI Sud Alsace Mulhouse pour développer ses outils numériques, accéder au web ou se former Pour les commerces : Marie Carraro 03 89 66 ...
Innovation Day, atelier pratique La session de travail Innovation Day, proposée par Terre des Nouveaux Possibles et portée par la CCI Sud-Alsace Mulhouse, aura lieu le lundi 19 novemb...
Trophée de la création / reprise d’entreprise Remis chaque année par les CCI d’Alsace, il récompense une réalisation effective dans le domaine de la création ou reprise d’entreprise. Les CCI du H...