Josiane Trible, architecte

Josiane Trible
Josiane Trible

L’agence d’architecture de Josiane Trible traite des chantiers pour le marché public dans les domaines très différents, de bâtiments pour le périscolaire aux casernes de pompiers, en passant par des salles de spectacles ou des stades.

Mon agence travaille beaucoup pour le secteur public, mais le secteur privé nous intéresse aussi, comme le logement. Tous nos projets sont soumis à la concurrence. Cette concurrence peut être le fait de concours anonymes par plusieurs équipes d’architectes, ou sans concours, selon l’importance des marchés”, explique Josiane Trible. “Conséquence : rien n’est acquis, il faut toujours innover, convaincre, proposer des fonctionnalités exemplaires. Et surtout, répondre parfaitement à la demande, intégrer l’architecture dans le paysage, et en plus, savoir surprendre… Ce qui m’intéresse au final, c’est l’harmonie du bâtiment, ses lignes, ses matières, sa forme et ses couleurs… et que ses occupants s’y sentent bien.”

L’inspiration naît sur le terrain nu, avec une forme qui surgit et de multiples affinements par la suite. La réflexion sur l’intérieur est menée de front avec celle de l’extérieur.
L’agence travaille actuellement sur un concours pour la restructuration du Hall1 du Parc Expo de Colmar en salle de spectacles, ainsi que sur le projet de plaine de foot à Kingersheim.

La prise en compte du développement durable

Dans le marché public, cette dimension existe depuis plusieurs années. Josiane Trible a suivi une formation spécifique dans ce domaine en 2006-2007. Dès l’orientation du bâtiment, les paramètres du développement durable sont pris en compte. Josiane Trible a modifié sa manière de construire, de créer un projet, avec des bâtiments plus compacts : “La forme de nos bâtiments est plus compacte, pour économiser des matériaux et éviter les ponts thermiques. Ces contraintes nous obligent à faire évoluer notre créativité, à penser autrement, c’est un facteur de progrès”.

Femme chef d’entreprise

Josiane Trible, mère de trois enfants, dirige une agence de sept personnes, dont quatre architectes. Diriger une agence de cette taille pour une femme n’est pas toujours simple : “Il faut une bonne organisation, une équipe compétente et surtout un esprit d’équipe. J’ai cette chance. Je n’ai jamais senti de différence du fait d’être une femme. Sur le plan relationnel, les choses sont peut-être plus simples, plus directes, notamment sur les chantiers”, conclut-elle.

——————————————————————————————————————–

Projets en cours :

Collège de Valdahon pour le Conseil Général du Doubs : retructuration et bâtiments neufs, dont une nouvelle salle polyvalente (budget : 11 millions d’euros).
Démarrage du chantier du Centre Culturel Papin à Mulhouse, suite à un concours anonyme gagné en octobre 2008. Construction d’un bâtiment multi-activités avec des salles pour tous publics. Le centre culturel existant étant vétuste, le nouveau le remplacera. L’ouverture est prévue courant 2011 (1092 m2 shon. Budget : 1,8 millions d’euros). Restructuration du presbytère de Moosch pour un usage périscolaire (budget : 800.000 euros)

Références :

Stade de football de Saint-Louis, gendarmerie de Dannemarie avec logements, périscolaire de Cernay, salle polyvalente et demi-pension du lycée Schweitzer, théâtre de Riedisheim, gendarmeries, casernes de pompier…

Josiane Trible Architecte
4 rue Daniel Schoen
Mulhouse

Tél. 03 89 42 05 15


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

Les Ports de Mulhouse-Rhin : un équipement majeur pour le Sud Alsace Les Ports de Mulhouse-Rhin regroupent les ports d’Ottmarsheim, d’Huningue et de l’Ile-Napoléon. Ces infrastructures représentent un véritable atout po...
Produire de l’électricité verte avec HydroAlsace Depuis 15 ans, l’entreprise basée à Wittenheim opère dans les énergies renouvelables grâce aux panneaux solaires photovoltaïques. Elle se maintient da...