Daniel Beaujon Ingénierie, l’alliance de l’acoustique et de la vibration

Créée en 1995 par Daniel Beaujon, l’entreprise est installée à Altkirch. Elle propose des solutions pour gérer les flux vibratoires et acoustiques qui occasionnent une certaine souffrance au travail. Découverte de cette entreprise qui composent les meilleures tonalités en faveur des employés du secteur secondaire.

« DBI est géré par mon père et moi-même et emploie 3 ingénieurs et un technicien de mesure spécialisés dans la mécanique, l’automatisme et le traitement du signal. Nous intervenons à 90% sur les phénomènes sonores en industrie (pharmaceutique, automobile, agro-alimentaire) en alliant la vibration et l’acoustique, contrairement à nos concurrents « , déclare Laurent Beaujon.

L’entreprise intervient également pour les collectivités (salle de musique, école) mais ne se destine pas au bruit architectural, comme pour les théâtres et salles de concerts, qui serait une  » approche du bruit plus artistique « , selon lui.

Daniel Beaujon Ingénierie, acoustique, vibration, santé des travailleurs, Altkirch
Laurent Beaujon

DBI, l’alliance de l’acoustique et de la vibration

DBI allie systématiquement les phénomènes vibratoires et acoustiques, car selon Laurent Beaujon, ingénieur de formation, l’un ne va pas sans l’autre. L’alliance de ces deux phénomènes confère une valeur ajoutée certaine au métier, car elle pallie aux problèmes sonores à la source.

Pour ce faire, DBI identifie et quantifie le bruit à l’aide d’outils spécialisés (analyseur en sonométrie, accéléromètre vibratoire…) afin de concevoir une carte de bruit. Suite à ce premier constat, le bureau d’étude fournit des audits d’amélioration en proposant des solutions concrètes pour la mise en œuvre des travaux à réaliser.

 » Un exemple du fondement de notre prestation a été la nouvelle réglementation qui protège les travailleurs sur les normes sonores. Depuis peu, nous avons étendu les services de notre bureau d’étude à la réalisation de nos solutions comme la mise en place de couplages vibratoires (ex : socle posé sous une machine). Cela permet de couper le transfert vibratoire et amoindrir considérablement le bruit qui se propage d’un point de vue aérien et solidien « , explique le co-gérant.

Daniel Beaujon Ingénierie, acoustique, vibration, Altkirch, santé des travailleurs
Carte de bruit

La santé des travailleurs, un marché en développement

DBI intervient aujourd’hui auprès d’importantes firmes multinationales, telles que Dupont de Nemours, Mars alimentaire ou encore Total et Faurecia. L’entreprise est également sous-traitante en Recherche et Développement pour la marque de chauffage électrique Atlantic.

La hausse des réglementations en faveur des salariés a bénéficié à DBI qui a pu développer ses interventions et fidéliser une clientèle qui n’existait pas encore. En témoigne le groupe Bigard avec lequel DBI travaille en faveur de la santé des travailleurs. Le bureau d’études identifie les postes les plus sensibles afin de proposer des solutions de réorganisation professionnelle.  » Nous apportons une solution complémentaire à la médecine du travail qui ne fait que constater les problèmes « , précise Laurent Beaujon.

Ainsi, les nouvelles normes mise en place et le caractère multi-panel de son offre de services garantit à DBI une certaine stabilité. Laurent Beaujon souhaite désormais s’étendre à l’international, notamment en Allemagne et en Suisse.

Réglementation
Le salarié ne doit pas être exposé à plus de 85 dB* sur 8 heures (* décibel)
Lorsqu’on augmente de 2 le nombre d’équipements, le dB n’augmente que de 3.
Exemple : 1 machine = 85 dB – 2 machines = 88 dB

Contact : DBI, Daniel Beaujon Ingénierie
3 Place de la Réunion – 68130 Altkirch
Tél : 03.89.08.95.75
www.dbi.fr

Sarah Meliani

A lire aussi, Cocental: une entreprise centenaire !


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises