Centre Lombard : L’esthétique à bras-le-corps

Pour déstresser avant ou après une bonne journée de boulot, rien de mieux qu’un soin du corps, préconise Cécile Lombard, la propriétaire d’un centre dédié au bien-être rue de La Haye. Le comble : l’ouverture de son institut n’a pas été de tout repos.

Le périscope, journal économique Alsace - Strasbourg - Centre Lombard
Cécile Lombard

Plus besoin de se rendre dans l’Himalaya pour bénéficier d’un massage tibétain aux bols chantants ou bien à Hawaï pour se voir prodiguer un lomi lomi. Désormais un saut au 15, rue de La Haye suffit. Depuis la fin octobre, Cécile Lombard y anime le Centre Lombard, le premier institut d’esthétique de l’Espace européen de l’entreprise. Au menu des réjouissances : massages donc, mais également amincissement, rajeunissement, relaxation, maquillage permanent, spa des pieds et des soins plus basiques comme l’épilation. « Dans cet espace, nous voulons faire voyager nos clients, les faire se sentir ailleurs », s’enthousiasme la maîtresse des lieux qui ne cache pas son soulagement de pouvoir ouvrir enfin ! Et pour cause, dit-elle, « cela m’a demandé un an et demi pour trouver un lieu. A l’Espace européen, les promoteurs proposent essentiellement des grandes surfaces alors que je ne cherchais qu’un 80m2 environ. Cela a été dur, mais comme je suis une fonceuse je n’ai pas baissé les bras. » Des péripéties, Cécile Lombard en a connu d’autres, à commencer par son banquier qui ne voulait pas lui prêter les 280.000 euros nécessaires à l’achat et à l’aménagement de son local. « J’ai donc clôturé tous mes comptes et changé de banque », lâche-t-elle.

Un véritable potentiel

« C’est toute une vie que j’investis, car je suis persuadée qu’il existe un véritable potentiel au sein des 7500 salarié(e)s d’E3, surtout les hommes, et les habitants des communes alentours à la zone, poursuit l’esthéticienne. En ouvrant de 7h15 à 20h30 sur rendez-vous, je vais pouvoir accueillir les employés avant ou après leur travail et pendant leurs pauses, ainsi que d’autres durant les horaires de bureau. » Mais pour ce faire, il faut que son centre soit connu. Là encore Cécile Lombard joue des coudes. « Il est interdit de faire figurer de la publicité sur les fenêtres des bâtiments au sein de l’Espace européen, déplore-t-elle. Heureusement, j’ai obtenu le droit de poser un totem personnalisé devant l’institut. Grâce à cela, deux semaines avant l’ouverture, j’avais déjà reçu plusieurs coups de fil pour des renseignements et des prises de rendez-vous. » Si ses plans se déroulent comme prévu, Cécile Lombard envisage de fermer son autre cabinet, installé allée de la Robertsau à Strasbourg, pour ne se consacrer qu’à celui d’E3. « Je n’ai pas l’intention ensuite d’en ouvrir d’autres car je veux vraiment offrir un soin personnalisé à la clientèle, explique-telle. C’est pour cette raison également que nous ne sommes que deux à l’animer et que mon objectif, à terme, est d’embaucher une personne. Cet institut se doit d’être un cocon, mais surtout pas une usine. »

Philippe Wendling

carre-jaune-okContact : 15 rue de la Haye – 03 88 83 30 29 – www.centre-lombard.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

Une bulle énergisante Le centre mulhousien Relax and go propose à sa clientèle professionnelle des prestations inédites de bien-être afin d’optimiser leur performance en en...