AGEAS optimise le patrimoine

Cette entreprise est née voici 180 ans et son activité historique est la vente d’assurances-vie. Etablie depuis 60 ans à Mulhouse sous le nom de Fortis, elle s’est diversifiée en proposant la gestion de leur patrimoine à tous les chefs d’entreprise, ainsi qu’aux particuliers disposant d’un revenu supérieur à 50.000 euros nets par an.

Le Périscope, actualité économique Mulhouse : AGEAS
Fabien Koelbert et Fodé Soukouna

« Nous conseillons tous les chefs d’entreprise qui le souhaitent, car nous maîtrisons bien l’ensemble des questions liées au patrimoine, privé ou professionnel. Et il est rare que les responsables d’entreprise soient conseillés sur tous les champs : fiscal, immobilier, comptable, patrimonial, retraite, donations, etc. Notre conseil concerne toute la vie de nos clients », indique Fabien Koelbert, responsable départemental d’AGEAS. Au-delà, la structure du Parc de la Mer Rogue conseille les couples disposant d’un revenu annuel supérieur à 80.000 euros ou les personnes seules gagnant plus de 50.000 euros, avec 100.000 euros de liquidités ou un patrimoine net de 500.000 euros. « Nous conseillons des personnes souvent lourdement taxées et leur permettons de bénéficier de mesures tout à fait légales, mais qu’ils ignorent alors que nous sommes en veille permanente sur ces questions », précise Fodé Soukouna, conseiller AGEAS.

Diagnostic de patrimoine

Lors du premier rendez-vous, le conseiller AGEAS explore tous les chiffres de l’entreprise ou du particulier. Une fois collectées, ces informations sont traitées par un logiciel spécifique qui établit un bilan patrimonial. « Cette première étape suppose un lien de confiance avec la personne, qui nous est souvent adressée par un client ». Ce bilan d’une vingtaine de pages pointe les forces et faiblesses du patrimoine et permet d’établir un diagnostic. Si la relation commerciale ne se poursuit pas, le diagnostic n’est pas facturé, mais la personne qui en a bénéficié est invité à recommander AGEAS à un ami.

De 400.000 euros… à zéro

« Mes héritiers vont payer des droits de succession élevés, mon entreprise est très taxée, comment rester sous le seuil de l’ISF » ? Au-delà des produits proposés (placements, assurances, etc.), les conseillers AGEAS proposent une stratégie globale à leurs clients. « Souvent les solutions sont mixtes. Nous avons récemment conseillé à un client dont les héritiers auraient dû payer 400.000 euros de droits de succession de faire une donationpartage devant notaire, d’effectuer une donation manuelle à leurs héritiers et de souscrire à une assurance vie nette d’impôts en cas de succession. Résultat, les droits sont réduits à presque rien », conclut Fabien Kolbert.

Béatrice Fauroux

carre-jaune-okContact : Ageas France, ZAC Mer Rouge – Plaza 20 C, rue de Chemnitz – Bâtiment A, Mulhouse
06 64 02 90 95 – fabien.koelbert@ageas.fr – 06 64 02 67 22 – fode.soukouna@agaes.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

Le Réseau Entreprendre Alsace à la conquête du 68 Patricia Mary, ex-dirigeante d’Intégra Langues, opte pour une retraite active en choisissant de développer sur le Sud-Alsace le Réseau Entreprendre, q...
La ME… pour être plus efficaces Clemessy Télécommunications est une entreprise utilisatrice régulière de la Maison de l’Entrepreneur pour des réunions commerciales ou des formations ...
Couac design : tapissier-décorateur de mobilier Après un parcours original de 17 ans chez Jet Aviation, puis chez Airbus, dans le design des intérieurs d’avion, Jean Roberto Lafrontière a créé en 20...
La protection sociale du gérant majoritaire Après 15 années passées dans le métier en tant que courtier, Philippe Wirtz s’est installé à Riedisheim comme qu’agent général pour Aréas assurances. ...