Pod’Paint, la peinture écologique et alsacienne signée Marjorie Fuchs

Co-gérante du groupe Fugybat aux côtés de son frère Vivien, Marjorie a choisi de développer sa propre marque. Pod’Paint, une peinture qu’elle souhaite rendre le plus propre possible. Si cette peinture rencontre un succès auprès du particulier, la chef d’entreprise se bat pour la faire adopter des professionnels.

Une peinture “pleine de bon sens”
Après quatre ans de recherches, Pod’Paint voit le jour en avril 2019. Marjorie Fuchs vend son premier pot de peinture “pleine de bon sens” deux mois plus tard. Une peinture propre réalisée dans un laboratoire en Alsace. « Nos peintures ne contiennent pas de solvants, pas de bisphénole A non plus. Nous avons d’ailleurs remplacé plein de principes actifs de base qui ne sont pas encore interdits mais que l’on sait nocifs pour la santé », souligne Marjorie Fuchs. Pod’Paint se décline ainsi en cinq gammes: Pod’Mat (peinture à l’eau mate), Pod’Velours (peinture à l’eau satinée), Pod’Lack, laque à l’eau et Pod’Lack, laque glycérol satin.

Plus de 40 000 m2 de recul sur chantiers
Marjorie Fuchs est entrée dans l’entreprise familiale Fugybat en tant que secrétaire comptable, il y a onze ans. Il y a trois ans, elle reprend des études d’architecte d’intérieur et puis elle finit par rejoindre son frère, Vivien, au cœur de l’entreprise. «Ce choix a été motivé par l’amour familial plus que celui du bâtiment », souligne-t-elle en souriant. Co- gérante du groupe, la créatrice de Pod’Paint se bat pourtant à rendre les chantiers plus propres. « Notre peinture peut être utilisée par les professionnels. Nous l’avons densifiée, ce qui permet de ne plus utiliser de primaire, par exemple. Sur les chantiers, c’est un réel gain de temps. Les professionnels n’ont plus qu’un seul produit pour toutes les couches. » Marjorie a pu ainsi s’appuyer sur l’entreprise familiale pour démontrer les avantages de sa peinture sur chantiers. Elle dispose aujourd’hui de plus de 40 000 m2 de recul.

Une marque à développer sur le territoire national
Si elle peine à se faire une place aux côtés des professionnels, cette peinture a su en revanche séduire le particulier et ce, dès ses débuts. Une peinture faite à la demande. 49 teintes sont aujourd’hui disponibles. « Il n’y a pas de faute de goût, elles ont été élaborées pour s’associer entre elles », souligne Marjorie. Autre force, celle du conseil, enrichi par son expérience d’architecte d’intérieure. « Toute la difficulté, dans cette aventure, a été de produire de la peinture de qualité et respectueuse de l’environnement. » Le challenge, lui, est gagné. Reste à se faire connaître. Pour cela, Marjorie s’appuie sur Sébastien Walther, en charge de développer la marque sur le territoire national. « Notre produit est juste, transparent et abordable. » Pod’Paint est aujourd’hui distribué par des enseignes qui partagent ces valeurs-là.

La Pod’Acrylmat destinée aux professionnels
La Pod’Acrylmat est la petite nouvelle. La sixième gamme dans la famille Pod’Paint. C’est elle qui permet, justement, d’entrer sur le marché des professionnels. Une peinture née de la demande des entrepreneurs du bâtiment. Une nouveauté disponible en blanc mat uniquement. Une peinture propre qui contient moins de 5 g/litre de COV (composés organiques volatiles) là où une peinture A+ en contient 29 g/litre. Une peinture conçue selon une charte qualitative et de bon sens. Une peinture créée pour limiter au maximum le bilan carbone et qui assure un excellent rapport qualité/prix. Une peinture éco-responsable jusque dans son packaging.

Emilie Jafrate

Pod’Paint
45 rue de la Liberté, Pfastatt y0389431043
www.pod-paint.fr
Facebook: Pod’paint – La Décologique Made in Alsace


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Bâtiment Le Journal