[DOSSIER] Orange Bleu, créateur de visuels dans le Sundgau

Issu d’une famille de photographes, Jean-Claude Schuffenecker est tombé dans l’image quand il était petit. Avec l’arrivée du numérique, il fait évoluer ce créneau et fonde Orange Bleu en 1997. Aujourd’hui, le gérant relooke des logos, marque des véhicules, réalise des objets publicitaires et personnalise les textiles… 

Le déclic du numérique
A travers son grand-père et son père, Jean-Claude Schuffenecker a connu l’évolution de la photographie. De celles, travaillées sur plaques de verres, aux pellicules… Lui même a œuvré dans le studio familial, le Studio Jean-Marc, installé à Altkirch. C’était alors l’âge d’or de la photographie. Près de 300 films étaient développés chaque jour. « Et puis l’image numérique est arrivée début des années 90», se souvient Jean-Claude Schuffenecker. C’est cette ère du numérique qui le pousse à fonder Orange Bleu. « Le bleu pour la réflexion, l’orange pour la création», souligne-t-il.

Au départ, la photo…
Jean-Claude Schuffenecker débute dans la maison de ses parents. Il commence par de la retouche photo, de la mise en couleur à partir d’images en noir et blanc. La PAO – publication assistée par ordinateur – lui permet d’élargir son activité. En 2010, le fondateur d’Orange Bleu s’installe dans son local actuel. Il dispose aujourd’hui de près de 100 m2. Il s’est également entouré d’un salarié, Julien Pfeiffer et d’un apprenti, Théo Martinho.

1000 clients
Implanté sur le secteur du Sundgau, Orange Bleu dispose aujourd’hui d’un millier de clients. « Je touche tous les secteurs d’activités, souligne le fondateur. Nous travaillons beaucoup avec la ville d’Altkirch, les associations sportives, comme l’US Altkirch pour les maillots et les tenues».

La force du réseau
La majeure partie de son activité reste le relooking de logos, le papier (flyers, brochures, cartes de visites), ou encore le marquage de véhicules. Son truc, c’est la création de visuels avec lesquels il lui arrive également d’habiller les objets publicitaires, de la clé USB, à l’éco-cup ou encore au porte clés, en passant par le stylo. « Le plus populaire reste d’ailleurs le stylo, glisse Jean-Claude Schuffenecker. Mais ce genre d’opération est ponctuel ». Côté projets, Jean-Claude Schuffenecker collabore actuellement avec une bijouterie haut de gamme pour laquelle il a réalisé le catalogue de sa nouvelle collection. «Ils veulent un meuble pour présenter leur gamme, explique-t-il. J’ai créé un prototype pour le leur proposer. Ma force, c’est aussi le réseau. Il est en place depuis plus de 20 ans! Je dis toujours oui, et je me débrouille pour faire le produit».

Un parc matériel régulièrement renouvelé
Son chiffre d’affaires avait atteint 20 000 euros lors du premier exercice. Il est actuellement de 220 000 euros. En veille sur l’évolution du matériel, Jean-Claude Schuffenecker investit chaque année entre 15 et 20 000 euros dans son parc matériel. « Je dispose aujourd’hui d’une imprimante grand format qui me permet d’imprimer sur tous supports, dont les supports autocollants, les bâches, les tapisseries, le micro perforé. J’ai également une machine à lamination pour protéger les surfaces qui restent en extérieur, des UV par exemple. Elle me sert aussi pour les sols de handball. Le support tient désormais un an, il n’y a plus besoin de le décoller après le match pour le remplacer sur le suivant. Cette machine-là me permet de faire tenir mes produits dans le temps».

Emilie Jafrate

Orange Bleu
9 rue de la Croix Rouge, Aspach
06 22 45 88 26
com@orangebleu.fr
www.orangebleu.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Le Dossier du Mois Le Journal