Thuria Pour ceux qui veulent des sites qui fonctionnent

Filiale d’une société savoyarde, Thuria propose des solutions web notamment à des structures agissant dans le tourisme. L’humour est au rendez-vous, l’entreprise ayant créé le site www.jeveuxunsitequimarche.com pour faire état de ses compétences.

Le périscope, journal économique - Thuria
Jérémy May, Brice Kempf et Samuel Seiller

« Nous proposons des technologies en open source », préviennent Brice Kempf et Jérémie May, les chevilles ouvrières de Thuria E3. Pour les accros au net, cette notion est familière, mais pour les très nombreux autres, la nuance est de taille : « Nos produits sont à la disposition des clients, sans devoir passer par un logiciel dédié. Ainsi, nous évitons les galères que connaissent des structures dont le prestataire a connu des difficultés, entraînant du même coup la perte ou le blocage de leur site web », décrivent-ils. Thuria travaille ainsi sur WordPress et a rejoint la communauté très fournie des utilisateurs de ce système de gestion de contenus, qui oeuvre en permanence pour améliorer ses performances.

Mise à jour facilitée

« Nous offrons une valeur ajoutée bien réelle, celle que représente la liberté de mise à jour permanente des contenus du site », explique Brice Kempf. De quoi répondre aux besoins de clients gérant des flux d’information complexes et en très grand nombre, comme les comités régionaux du tourisme d’Alsace, Lorraine, Franche-Comté, Limousin, etc. L’antenne E3 de Thuria s’appuie sur les savoir-faire de la maison-mère (une vingtaine de salariés et un chiffre d’affaires de 1,3 millions d’euros). « Notre objectif est de coller aux besoins des clients, pas de faire illusion avec des technologies peu accessibles et qui conduisent parfois à des blocages. L’un de nos arguments réside dans la facilité de mise à jour de nos sites ». Un atout mis en avant dans la communication de Thuria qui fait encore preuve de sa créativité et son humour avec une publicité parue dans la presse économique arborant un flash code débouchant sur un jeu qui évalue les performances de sites existants.

Didier Bonnet

Contact : Brice Kempf 3 rue de Dublin, Schiltigheim | 06 16 69 06 18 – www.thuria.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Numérique

Articles qui devraient vous intéresser

WebcomTV Humaniser le marketing Pour Hervé Floriot, dirigeant et fondateur de WebcomTV, l’usage de techniques directement issues de la vidéo et de la télévision permet de booster les...
Sir Full, la start-up qui veut conquérir le monde Dans ses tout récents locaux de l’allée d’Helsinki, les 15 salariés de Sir Full, start-up née en 2010, préparent l’internationalisation de leur logici...
Sogeti, un nouveau poids lourd de l’informatique dans l’E3 Strasbourg Sogeti, filiale du groupe Capgemini a emménagé début mars au sein de l’Espace européen de l’entreprise dans le tout nouveau bâtiment du Beverly à Stra...
Cap-Tic : le numérique au service des collectivités La société Cap-Tic, spécialisée dans les logiciels destinés aux personnels des collectivités publiques, développe un projet original pour le monde édu...