Systancia simplifie la vie des bureaux virtualisés

L’éditeur de logiciels né en 1998 conçoit des applications qui permettent aux entreprises de transformer leur informatique traditionnelle en système virtualisé, dont les postes de travail sont des “clients légers“ reliés à des serveurs puissants. Cette application, AppliDis, va faire l’interface entre les logiciels habituellement utilisés par l’entreprise et le système d’exploitation de serveurs auxquels sont reliés en moyenne 50 postes.

Le périscope, journal économiqe de Mulhouse et environs : Christophe Maranzana - Systancia
Christophe Maranzana

« Notre logiciel Applidis est une brique qui s’intègre dans l’univers des bureaux virtualisés, en offrant une solution simple pour permettre à tout utilisateur de se connecter partout, et à tout moment », explique Christophe Maranzana, Directeur général de Systancia. Cette solution “simple“ représente tout de même un investissement humain de 45 années / heures de travail amorcé dès le début des années 2000, et est perfectionné en permanence par les ingénieurs informatiques maison pour s’adapter aux évolutions technologiques, ainsi, l’application est actuellement développée pour ouvrir les accès à ces environnements à partir de smartphones de types Iphone ou Android.

Une application conçue pour les postes virtualisés

« La tendance depuis une dizaine d’années et de rationaliser le parc de machines et de serveurs utilisés dans l’entreprise. Une fois virtualisé, un ensemble de 50 utilisateurs peut travailler sur des ordinateurs légers ou terminaux, reliés à un serveur unique qui va contenir toutes les applications et les logiciels métiers », explique Christophe Maranzana. Applidis, une fois intégré à ce dispositif, joue un rôle de passerelle entre tout logiciel de bureautique, de gestion, le système d’exploitation de ces serveurs et les actions des utilisateurs sur leurs postes de travail. Le logiciel surveille et supervise également la bonne marche des serveurs, veille à ce qu’ils ne soient pas saturés (équilibre des charges) et assure leur sécurité. Enfin, l’utilisateur peut être relié en “client léger“, sur son ordinateur portable, sa tablette ou bientôt son smartphone.

Réduire les coûts et centraliser l’information en temps réel

Cette tendance qui répond à une logique de coût et environnementale – sans virtualisation, on n’utilise que 20% de la capacité d’un serveur – concerne les entreprises de plus de 50 postes informatiques. Elle est particulièrement prisée par le système hospitalier, où Systancia possède plusieurs références, dont l’hôpital de Mulhouse : « Les hôpitaux ont à la fois des budgets à optimiser, des équipes informatiques restreintes et la nécessité de partager l’information en temps réel sur des bâtiments dispersés ». L’entreprise a aussi équipé les magasins Botanic : avant la virtualisation, les serveurs régionaux envoyaient chaque nuit leurs données au serveur central. Aujourd’hui, chaque magasin est un poste virtualisé, dont les données sont centralisées en temps réel sur des serveurs auxquels tous les magasins sont reliés. « Nous nous intégrons à tout projet de ce type, grâce à nos ressources techniques disponibles sur tout le territoire ».

Autres références : l’entreprise Würth à Erstein, Weleda ou encore Le Pôle Emploi, l’Université de Haute-Alsace, le CHU de Nancy, le groupe de transport CAT, les maisons Geoxia… Tout en conservant son siège à Mulhouse, Systancia, qui n’a qu’un seul concurrent, un géant américain (!), compte 35 personnes et travaille sur toute l’Europe..

Béatrice Fauroux

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Systancia : 3 rue Paul Henri Spaak, Sausheim
03 89 33 58 20 – www.systancia.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Numérique

Articles qui devraient vous intéresser

Question 2 : “Et si mon site web ne génère pas de chiffre d’affaires ?! J’aurai dépensé de l’argent ... . Salah Benzakour : Un site internet doit être le résultat d’une démarche marketing élaborée en amont. Il doit répondre aux besoins des prospects et ...
Question 4 : Quelles sont les étapes de fabrication d’un site web ? Luc Olry : avant tout il faut bien appréhender la nature de l’entreprise qui veut travailler avec nous et le domaine dans lequel elle évolue. Il faut ...
KM0 Mulhouse : double-page dans Libération ce lundi ! Le projet mulhousien du "Kilomètre zéro" à retenu l'attention du quotidien national Libération de ce lundi 23 juin 2014. L'article explique le projet ...
Alphea Net, l’agence web pure et dure Créée en 2006, l’agence web installée au Business Campus à Mulhouse, est dirigée par Johann Daclin, développeur informatique. Epaulé par Amandine Beau...