Le groupe Sopra, Une innovation majeure née dans l’E3

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’implantation locale du groupe Sopra a réussi un joli coup en remportant le marché du déploiement sur smartphone de l’offre commerciale du réseau de transports de Strasbourg. Elle a déployé un service complètement nouveau, promis à un bel avenir commercial.

Jean-Philippe Muller
Jean-Philippe Muller

Jean-Philippe Muller, responsable Est et Luxembourg pour le groupe Sopra, dirige une équipe de plus de 200 salariés, dont 120 sont rattachés au site de Schiltigheim. « Nous travaillons beaucoup avec le milieu industriel, les télécom et aussi la finance, y compris au Luxembourg », indique-t-il. Existant initialement comme société de service numérique, Sopra – dont le siège se trouve à Annecy – emploie 14 500 collaborateurs, dont 10 000 en France pour un chiffre d’affaires de 10,2 milliards d’€ en 2012, a le vent en poupe. Près de 3 000 embauches ont été effectuées en trois ans et, sur l’Alsace, les recrutements continuent : à l’échelle de la France, ce seront 1 600 postes qui seront créés en 2013.

Se définissant comme « société de conseil, de services technologiques et d’édition de logiciels », Sopra fournit des solutions dans la gestion de la banque de détail, la gestion du parc de HLM, etc. avec comme caractéristique une maîtrise globale des technologies et architectures. C’est dans ce contexte que Sopra-E3 a remporté un appel d’offres de la Compagnie des Transports Strasbourgeois (CTS). Le projet qui sera déployé au plan commercial début juillet est en l’état une première en Europe : une application utilisant la technologie NFC (Near Field Communication) sera disponible pour embarquer sur un smartphone (hors iphone, Apple n’ayant pas adopté cette technologie) la totalité de l’offre commerciale de l’opérateur de transports publics. D’autres réseaux comme Nice et Caen, ou Istanbul, disposent déjà d’offres ou de projets très avancés, mais beaucoup moins globaux.

Des perspectives considérables

« Nous sommes très avancés dans le déploiement de la technologie NFC », explique Patrick Meyer, qui a porté le projet CTS au sein du groupe. « La contrainte particulière était de mettre à disposition 100 % de l’offre et de résoudre tous les paramètres, notamment de sécurité, pour les 4 opérateurs de téléphonie, puisqu’une part de ce montage repose sur l’inscription de données dans la carte SIM ». Travaillant avec plusieurs partenaires, notamment le strasbourgeois Act Web, Sopra a résolu l’ensemble des données techniques. Il se murmure que la conception de cette offre prévoit la possibilité de la dupliquer dans d’autres villes et organisateurs de transports. En Europe, des centaines d’agglomérations et de collectivités territoriales sont intéressées par ce type de produit qui représente un attrait commercial évident.

« Avec ce nouveau système, on peut acquérir à l’avance les titres de transport adaptés à ses besoins. Un abonné peut aussi parallèlement acheter un billet pour un ou plusieurs passagers supplémentaires et le système de lecture identifie les titres de transports que le client aura sélectionnés selon qu’il voyage seul ou accompagné, avec un abonnement, un billet famille, relais-tram, etc. », commente Patrick Meyer.

De quoi rêver à des développements commerciaux considérables, tous les opérateurs porteront un oeil très attentif sur le réseau de la CTS à partir du 1er juillet.

Didier Bonnet

carre-jaune-okContact : Sopra group, 15 a avenue de l’Europe | 03 88 18 56 66 – contactaccueil@sopragroup.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Numérique