Marielle Selig, la femme de l’ombre

Elle est la cheville ouvrière de la communication d’EDF. Marielle Selig est chargée de communication commerce Est. En d’autres termes, elle créé et valorise les événements en lien avec les clients de l’entreprise.

Des moments exceptionnels
Commerciale, elle a évolué pendant de nombreuses années dans le milieu de la construction. Sensible à la nature et l’environnement, Marielle Selig intègre logiquement EDF en 1994. « J’ai connu quelque chose d’exceptionnel à mes débuts, avec la libéralisation du marché. Je n’ai pas vu le temps passer, sourit-elle. J’ai souvent eu des missions transverses aussi. Chaque client a une histoire. Et j’aime leur faire découvrir nos métiers, des lieux intéressants par le biais du tourisme industriel, comme le musée Electropolis ou encore des moments forts ». Un autre temps fort dans sa carrière a été le programme Energie Alsace, mené entre 2008 et 2017. Marielle Selig a organisé plus de 2 000 inaugurations au niveau des collectivités. « Nous avons ainsi pu soutenir la Mairie de Bartenheim, la Cité des Arts à Brunstatt ou encore, l’Aronde, de Riedisheim. L’objectif de ce programme était de valoriser le patrimoine et de le conserver ».

Autodidacte et créative
Collectivités, entreprises, challenges vers l’extérieur… Le public qu’elle côtoie est varié. Mais la communication n’est jamais simple. « Tu t’arranges pour que tout se passe bien et il y a toujours quelque chose qui coince. Un micro qui tombe en panne, un traiteur après lequel il faut courir ». Marielle Selig ne se départit pourtant jamais de son sourire ni d’idées. Autodidacte, la chargée de communication est une créative. Elle aime tout particulièrement intégrer une notion de solidarité dans les événements qu’elle propose. « J’ai été amenée à être en relation avec un public en difficulté, explique-t-elle. J’avais choisi l’ADAPEI 90 à l’époque, dans le cadre d’un challenge commercial. Nous avions fait venir l’Orchestre Symphonique. Et comme nous avions de la place, non seulement les enfants en situation de handicap avaient été conviés, mais leurs familles également. C’est le genre de moments qui reste ».

«Continuer à rayonner sur ce qui se fait de bien»
Son bureau, installé à Mulhouse, est décoré de petites maximes. Elle en glisse d’ailleurs toujours dans les discours qu’elle rédige. Ses journées débutent bien avant d’arriver au bureau. « Le matin, j’aime méditer, faire du yoga, lire ou écrire. Il faudrait que je me lève au moins à 5h du matin pour accomplir toutes mes envies… J’aime porter les projets, mais à plusieurs. Je préfère, de loin, rester dans l’ombre. De toute manière, si on me voit, c’est que cela ne se passe pas très bien ». Marielle Selig est portée par toutes ces expériences qui l’enrichissent au quotidien. « La suite? Pousser et valoriser les partenariats afin de continuer à mener de beaux projets en Alsace, que ce soit par de l’accompagnement en interne comme en externe et continuer à rayonner sur ce qui se fait de bien ». Marielle Selig fait également partie du réseau Energie Femmes Grand Est et Entrepreunariat au féminin.

Emilie Jafrate

EDF
54 avenue Robert Schuman, Mulhouse
www.edf.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Institution Le Journal