Le Relais Est revalorise les textiles

Sous forme de Société Coopérative et Participative (Scop), Le Relais Est possède un centre de tri à Wittenheim pour collecter et valoriser des vêtements, chaussures, linge de maison et petite maroquinerie.

Réinsertion par le travail
Géré de manière indépendante, Le Relais Est est l’une des antennes du réseau national Le Relais. La structure, qui fête cette année ses 25 ans, a un double objectif: recycler les vêtements et chaussures pour limiter le gaspillage et préserver l’environnement, et créer des emplois. «Notre Scop est également une entreprise d’insertion par le travail, explique Céline Schwartz, chargée de communication. L’objectif est d’aider des personnes en difficulté économique à préserver leur dignité et à retrouver leur autonomie financière». Le Relais Est compte 130 collaborateurs, dont 50% en CDI et 50% en contrat à durée déterminée d’insertion. «Ces derniers sont rémunérées au SMIC et signent des contrats de quatre mois pouvant être renouvelés sur deux ans. Ils bénéficient chez nous d’un accompagnement socio-professionnel». Au bout des deux ans, ces personnes intègrent des entreprises classiques ou de l’ESS (Economie sociale et solidaire)

6300 tonnes de vêtements récoltés
Le Relais Est possède 1.500 bornes de collecte réparties sur toute l’Alsace et une partie de la Franche-Comté. «En 2018, nous avons récupéré 6300 tonnes de vêtements. La collecte se réalise de trois manières. Sur certaines bornes, nous envoyons nos propres camions avec chauffeurs. Pour d’autres, nous faisons appel à des prestataires comme Emmaüs ou Terre des Hommes Alsace à qui nous rachetons ensuite les vêtements. Enfin, nous travaillons en collaboration avec des organismes tel que l’Armée du Salut. Lorsque des personnes viennent en magasin leur faire des dons de vêtements, l’Armée du Salut en revend une partie en boutique et nous lui rachetons le reste». Tous les vêtements sont ensuite acheminés au centre de tri de Wittenheim pour procéder à la revalorisation. Le Relais Est y possède de vastes locaux sur 4000 m2.

Vente et transformation des textiles
Les vêtements et chaussures en bon état sont revendus dans les sept boutiques du Relais Est réparties sur l’Alsace ou via le site marchand d’Emmaüs. «Ces vêtements en bon état représentent 5% du textile trié, mais les ventes nous permettent de réaliser 50% de notre chiffre d’affaires». Les vêtements en bon état qui ne seront pas vendus en boutique sont exportés dans des centres de tri en Afrique. «Depuis trois ans, nous choisissons nos partenaires en fonction d’un cahier des charges bien précis». Les vêtements qui ne sont pas en suffisamment bon état pour être portés sont recyclés par exemple en chiffons. «Ils sont essentiellement vendus à des entreprises locales: industries, garages, etc. Nous pouvons également les effilocher pour en faire du fil». Les vêtements et chaussures en trop mauvais état sont destinés à la valorisation énergétique. «Ils vont par exemple être broyés et mélangés à d’autres déchets pour ensuite alimenter les fours d’une cimenterie». Seul 1% des déchets ne trouve pas de seconde vie.

Magali Santulli

Le Relais Est 
8 rue de la Hardt, Wittenheim
03 89 32 92 10
relaisest.org


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Economie Sociale et Solidaire Le Journal