Le Périscope n°47 spécial Développement Durable est arrivé: Découvrez notre sommaire et notre édito

Le Périscope n°47, pour décembre 2020/janvier 2021, est disponible dès aujourd’hui! Vous pouvez télécharger la version PDF du journal sur ce lien ici

Au menu de ce numéro: L’Expérience Electrique par le Groupe Andréani/Car Avenue (en réalité augmentée)/ Wattwiller/ Schroll/ Bohl Plast Environnement/ B+T Environnement/ m2A de vous à nous/ Pod’Paint/ Nouveau Regard/ Chez Bichette/ Eco Vrac/ Electro Concept Energie/ HydroAlsace/ Portrait du Mois: Céline Portal/ Les Jardins de Pouco/ Alternature/ Electro Répare/ Gifop Formation/ Kido/ Savons Saifala/ Fun’Ethic/ CCI Alsace Eurométropole engagée en faveur du développement durable/ L’Atelier du Beau d’Adésion/ Epicéa/ Ferme Auberge de l’Entzenbach/ Aux Saveurs du Thurtàl/ Eve au Paradis Vegan

 

EDITO
L’économie positive…au covid

On la murmure, on la sent, on la craint cette fameuse troisième vague… alors que les entreprises ont été durement touchées, qu’elles ont encaissé un premier confinement, puis un reconfinement, voilà que les spécialistes parlent «de fortes chances de subir une troisième vague». Qui croire? Que faire? Mais surtout que restera-t-il en cas de nouveau pic sanitaire, de nouvelles restrictions, fermetures ? Nos entreprises résisteront-elles ? Les mesures mises en place par le gouvernement, les PGE (Prêts garantis par l’Etat) suffiront-ils à garder la tête hors de l’eau?

Tout le monde a remonté les manches: communes, collectivités, chambres économiques, consulaires pour sauver ce qui pouvait l’être. Reste qu’il est impossible de répondre à cette question. En revanche cette crise, qui aura mis le doigt sur la fragilité du tissu économique, a mis en lumière, l’intelligence des chefs d’entreprises, des artisans. Si la récession mondiale causée par le coronavirus pourrait être pire que celle qui a suivi la crise financière de 2008 annonce les analystes, jamais le monde économique n’aura fait preuve d’autant d’imagination, d’adaptation et de solidarité.

C’est en effet au cœur de l’urgence que certaines entreprises ont révélé leur potentiel à devenir des acteurs de l’économie positive. Face à la pandémie de Covid19, beaucoup d’entre-elles ont modifié leur process de production pour fournir masques, respirateurs ou gels. D’autres ont donné du temps, des compétences, du matériel de première nécessité ou des repas aux organisations nécessiteuses. Certains entrepreneurs n’ont pas attendu cette crise pour voir dans l’économie positive le meilleur moyen de s’engager pour préparer l’avenir.

Toutes les mesures, prises aujourd’hui par les entreprises les plus résilientes et audacieuses, préfigurent des changements à venir. Les remises en question provoquées par cette pandémie participent à l’éveil des consciences sur la nécessité d’embrasser la voie de l’économie positive, de privilégier les circuits courts, le mieux produire, le mieux vendre. Cette crise a aussi mis en lumière des métiers jusque-là invisibles et pourtant essentiel au bon fonctionnement de la société. Au final, troisième vague ou pas, l’économie se relèvera plus forte et se repensera différemment, plus soucieuse et positive. En attendant de meilleurs jours, sortez couverts…

Pierre-Alain


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Editos Le Journal