Le Périscope n°45 est arrivé: Découvrez le sommaire et notre Edito de ce numéro 100% féminin!

Le Périscope n°45, pour la période juin/juillet 2020, est disponible dès aujourd’hui! Vous pouvez télécharger la version PDF du journal sur ce lien ici

Au menu de ce numéro
Virginie Seiller/ Séverine Mc Elroy Rigoni/ Patricia Muller/ Laurence Machado/ Sylvia Ramundi/ Portraits de femmes au sein du groupe Andréani (en réalité augmentée)/ Sophie Weber/ Les aventures entre copines: Les Mulhousiennes + Charlotte Nass et Sophie Erhart/ Portrait du mois: Béatrice Fauroux/ Isabelle Maldonado / Christelle Hougleur/ Fanny Carmillet/ Anne-Catherine Dirr, Claudia Heymann et Isabelle Stuber/ Marielle Selig/ Mélodie Gutleben/ Claude-Esther Schmitt/ Géraldine Bolla/ Marie Parrent/ Sylvia Zatti/ Carine Barral/ Nathalie Moulin/ Marie-Elisabeth North

EditoFemmes on vous aime…
« Traditionnellement le 8 mars est consacré à la journée de la femme. Cette année, c’est justement le mois de mars qui a été sacré “mois des femmes” ; un mois riche en événements et célébrations dédiées, on l’aura compris, aux droits des femmes… On peut imaginer qu’un jour nous aurons l’année de la femme. Certes il y a déjà la femme de l’année… mais imaginons qu’enfin, elle soit consacrée, placée à leur juste valeur. Car, il faut bien le dire, la femme n’est malheureusement toujours pas l’égal de l’homme (dans certains esprits et dans certains milieux).

On a beau le crier sur les toits, faire de beaux discours… les chiffres sont là! Une enquête, réalisée l’an dernier par les Echos et l’Institut Montaigne, souligne que c’est dans le monde du travail que la réduction des inégalités a été la plus limitée. Les écarts de salaires et les difficultés d’accès à des postes à responsabilité persistent et signent. Quelques chiffres se passent de commentaires : les femmes ont davantage de postes en CDD (25% contre 14 % des hommes), elles accèdent moins fréquemment au statut de cadre (60% contre 81%), et leur rémunération est moins élevée. Des dispositifs ont pourtant été mis en place, notamment pour lutter contre l’effet “plafond de verre”. Ainsi, depuis le 1er janvier 2017, la loi Copé-Zimmermann impose une proportion de 40% de femmes dans les boards (les équipes dirigeantes) des grands groupes et entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises.

Dans ce numéro spécial, post-covid, nous avons voulu leur rendre hommage. Ne parle-t-on pas effectivement d’une nouvelle société à venir après cette crise sanitaire sans précédent ? Directrices, cheffes d’entreprise, qu’elles soient à l’origine de leur société, qu’elles aient repris l’entreprise familiale, elles ont toutes un point commun : elles ont dû faire, plus que n’importe qui d’autre, leur preuve… alors que dans d’autres domaines elles n’ont jamais eu à le faire. Un schéma hérité d’un autre temps mais qui a toujours la dent dure. Alors faisons que ce vœu ne reste pas pieux… »

Pierre Alain


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Editos Le Journal