Le Périscope n°41 est arrivé: découvrez le sommaire et notre édito

Le Périscope n°41, pour la période août/septembre 2019, est disponible dès aujourd’hui.
Vous pouvez télécharger la version PDF du journal sur ce lien.

Au programme de ce numéro:
Centre Porte Jeune / Euro3Lys / Zone commerciale Karana / Casal / Aalberts Surface Treatment / Pertech Solutions / FK Group / Scaita/ La Palette d’Eric / Batisûr 68 / GF Décoration Peinture / S2i Evolution / Les coulisses du Tour de France / Spot / Agility / A.E.F / Drone Supervision / Aux Saveurs des Lys / Cadeau 68 / Affaire d’Entraide / Le Relais Est / Brasserie de la Dioller

Notre édito: Quel est l’avenir des centres commerciaux?

Force est de constater que les centres commerciaux ne peuvent plus se contenter aujourd’hui d’être des espaces passifs où les gens vont simplement faire quelques courses. Ils doivent devenir des lieux attrayants, où l’on peut se livrer à plusieurs activités. Sans quoi, cet espace particulier sera relégué au statut de relique. De nouvelles générations arrivent et bouleverseront nos habitudes de consommation. Les futurs centres commerciaux seront de véritables “micro-cités hyper connectées”.

Aujourd’hui, les enjeux sont bien la réinvention du commerce de détail mais également l’avenir, à la fois des moyennes surfaces et des commerces de proximité. Seul élément rassurant, les centres commerciaux ne vont pas disparaître à cause du e-commerce; ils aideront plutôt à solidifier des boutiques en ligne. Reste que les centres commerciaux doivent se réinventer. Sans cela, ils sont voués à une perte de fréquentation et à une petite mort. Les besoins et les attentes des clients ont changé en 2018 et il existe bien trop de structures de ce type.

Entre 1970 et 2017, on estime que dans les pays développés, le nombre de centres a quadruplé. Mais à l’époque, il était utile autant que nécessaire d’avoir des magasins à proximité de son domicile. Aujourd’hui, avec l’avènement d’Internet et des smartphones, nul besoin d’avoir un accès immédiat et physique aux produits: on peut commander depuis n’importe quel endroit et à n’importe quelle heure, se faire livrer chez soi, ou même récupérer ses produits en boutique. Nos téléphones sont ainsi devenus une passerelle vers un monde digital de marques. Les centres commerciaux, qui survivront à cette purge technologique, ne seront plus exclusivement dédiés au shopping. Ils regrouperont “restaurants, loisirs et divertissement”, et le shopping ne sera qu’un complément, mais plus nécessairement la raison première qui nous poussera à nous déplacer.

Pierre Alain


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Editos Le Journal