L’apprentissage pour les cols blancs aussi

Même si l’Alsace reste un solide bastion dédié à l’apprentissage, son rang national s’est dégradé. En cause, des efforts couronnés de succès entrepris dans d’autres régions, notamment en faveur de l’apprentissage formant des ingénieurs. En effet les cols blancs font désormais carrière après une formation d’apprenti, jusqu’à des diplômes de haut niveau. Cette réalité est encore méconnue, tout comme l’efficacité des formations en alternance pour les TPE, à l’encontre de bien des idées reçues. Le Périscope vous aide à y voir plus clair.


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Où mange-t-on ce midi ? Le choix de la table du midi représente un sujet de conversation animé pour tous les salariés et visiteurs de l’E3. Contrairement à l’idée reçue, l’es...
La construction fortement implantée dans l’E3 Petit à petit, l’E3 s’est imposée comme un lieu d’accueil privilégié pour les implantations du secteur de la construction. Des acteurs majeurs y côtoi...
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat : la formation par l’apprentissage La Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) est le représentant du premier employeur d’Alsace : 140.000 salariés au sein de 24.000 entreprises. Elle...
La Société Générale, garante de la formation en alternance au sein de son réseau   Installée au coeur de l’E3, la délégation régionale de la Société Générale Grand Est offre l’exemple de l’adaptation à l’alternance dans les m...