L’apprentissage pour les cols blancs aussi

Même si l’Alsace reste un solide bastion dédié à l’apprentissage, son rang national s’est dégradé. En cause, des efforts couronnés de succès entrepris dans d’autres régions, notamment en faveur de l’apprentissage formant des ingénieurs. En effet les cols blancs font désormais carrière après une formation d’apprenti, jusqu’à des diplômes de haut niveau. Cette réalité est encore méconnue, tout comme l’efficacité des formations en alternance pour les TPE, à l’encontre de bien des idées reçues. Le Périscope vous aide à y voir plus clair.


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

La construction fortement implantée dans l’E3 Petit à petit, l’E3 s’est imposée comme un lieu d’accueil privilégié pour les implantations du secteur de la construction. Des acteurs majeurs y côtoi...
Au Tilleul La Winstub et le “gastro” à deux pas de l’E3 Immédiatement voisin de l’E3, le restaurant Au Tilleul a vu grandir cet espace économique et réunit une table pour tous les jours tout en restant “l’a...
Tabelec a fêté ses 80 ans Pour fêter ses 80 ans, le département de Clemessy qui fabrique des tableaux électriques a organisé une journée Portes Ouvertes destinée à ses collabor...
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat : la formation par l’apprentissage La Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) est le représentant du premier employeur d’Alsace : 140.000 salariés au sein de 24.000 entreprises. Elle...