Dossier Nettoyage en entreprise

Comme dans chaque numéro, nous nous intéressons à la diversité et aux problématiques d’une activité. Ici, le nettoyage professionnel, un secteur très hétérogène avec en toile de fond la fameuse pandémie, et une gestion sociale pas toujours simple.

J-P-SCHLEICHER
Jean-Pierre Schleicher

FENNEC,une longueur d’avance

41 ans d’existence, 25 salariés : malgré une concurrence importante, l’entreprise maintient et développe son activité de nettoyage dans de grandes entreprises, banques et immeubles. Un métier sans cesse à revaloriser, notamment par le biais de la formation.

“Le nettoyage est un secteur à faible marge, avec des acteurs aux compétences variables. Il faut donc assurer une prestation exemplaire, et cela peut se faire si les salariés sont valorisés dans leur travail ”, explique le dirigeant de Fennec, Jean-Pierre Schleicher. Notamment, cela se traduira par l’offre de services annexes au nettoyage dans les immeubles et en l’occurrence, tout ce qui est mis sous l’étiquette “conciergerie ”, soit des services et réparations dans les parties communes, mais aussi aux locataires et propriétaires, sur demande.
Ces prestations en plus revalorisent le métier et on répare les petits bobos du bâtiment, pour lesquels il est rare qu’un artisan se déplace.

Les protocoles spécifiques

Un autre moyen d’offrir une prestation de qualité est de mettre en place des protocoles particuliers. En l’occurrence, un protocole de nettoyage assorti de mesures d’hygiène lors d’épidémies.Citons le protocole des grippes, qui impose la désinfection des locaux et des mesures d’hygiène particulières prises par la personne en charge du nettoyage. Dans des locaux ouverts au public, le protocole est encore plus précis, il comprend des produits et nettoyages spécifiques, comme au Crédit Mutuel Europe, l’un des clients de Fennec. Fennec assure aussi des travaux particuliers, comme le nettoyage suite à un incendie, la désinsectisation et le traitement de charpente. Enfin, l’aspect équipement n’est pas à négliger, Fennec cherche constamment à s’équiper et par exemple désinfecte les locaux à l’aide d’un appareil de brumisation sèche performant.

Un parcours qualifiant pour le personnel

Si les pratiques en termes d’outils et de services contribuent à un service de qualité, il est évident que le facteur humain est déterminant et Fennec s’emploie à faire évoluer le personnel. L’entreprise est à l’origine de formations (notamment de contremaîtres) qu’elle dispense via l’organisme FAF Propreté. “Un bon technicien de surface allie compétence, discrétion et qualité de la relation avec le client”, explique Jean-Pierre Schleicher. Une formation technique en plus sert de référence dans un prochain poste, dans un secteur où on recherche des professionnels de qualité.

Pour finir, Jean-Pierre Schleicher souligne que la grande tendance du moment dans le secteur va vers les produits de nettoyage bio, avec un bon niveau d’efficacité. “Il restera toujours nécessaire d’utiliser des produits chimiques pour les gros nettoyages, mais le produit respectueux de l’environnement va s’imposer”, estime-t-il.

Fennec Services
31 rue Victor Schœlcher – Mulhouse
Tél. 03 89 45 82 86
www.fennec-service.fr


I. Eco-Vital, le nettoyage à dimension humaine

Lucien Risser
Lucien Risser


La structure de nettoyage créée par Alain Klemm propose ses prestations dans les secteurs de Mulhouse, Altkirch et Saint-Louis. Avec une volonté affichée de rester une entreprise locale, réactive et proche de ses clients.

Pour avoir travaillé durant de nombreuses années dans de grandes entreprises de nettoyage, Alain Klemm a choisi pour sa propre structure l’adage “small is beautiful” et propose un service de proximité effectué par du personnel stable et professionnel. “Je trouve important de fidéliser une clientèle de proximité, plutôt que de nous disperser. Dans le Sundgau par exemple, les gens nous font confiance et le fait de parler le dialecte est très important”. C’est pourquoi l’entreprise, qui compte 10 salariés, possède une agence dans le Sundgau, à Willer.

Petites réparations en plus
Eco-Vital réalise 80% de son chiffre d’affaires professionnel avec le nettoyage de bureaux, la vitrerie, la préparation d’appartements en fin de chantier, les communs d’immeubles, les locaux industriels etc. 10% de l’activité est réalisée par l’entretien d’espaces verts. Le reste du chiffre provient de prestations devenues rares : remplacement d’une vitre brisée, réparation d’un volet, remplacement d’un mitigeur, petits dépannages… soit des petites réparations bien utiles. Les contrats peuvent être signés à l’année ou faire l’objet d’une prestation à la carte, une souplesse utile pour la vitrerie par exemple.

Par ailleurs, signalons qu’Alain Klemm dirige une autre structure, Vital, avec les mêmes prestations que ci-dessus mais à destination des particuliers. Cette structure possède l’agrément permettant la réduction d’impôts liée au régime des services à la personne.

ECO-Vital : Alain Klemm
40 rue Jean Monnet – Mulhouse, Tél. 03 89 33 03 12, email : info@eco-vital.fr


II. HCI, un stock d’avance

Pascal Kern
Pascal Kern

Au Parc des Collines, HCI propose pas moins de 3.000 références disponibles en stock de produits liés à la propreté et à l’hygiène de toute collectivité. Essuyage, produits d’entretien, toute une gamme de brosserie et de nombreux accessoires sont livrables dans la journée.

HCI diffuse ses produits dans de nombreuses collectivités : entreprises de l’industrie ou de l’agro-alimentaire, associations, écoles, milieu hospitalier, cabinets médicaux, bureaux, restaurants, magasins… “Chez nous, il n’y a pas de petite commande, nous servons toutes les demandes. Le devis est adressé avec des fiches-produits dans l’heure qui suit le premier contact. Et en général, nous livrons dans la journée, puisque nous disposons d’un grand entrepôt et que 90% de notre clientèle est située en Sud-Alsace”, affirme Pascal Kern qui revendique proximité, réactivité et qualité des produits. “Nous avons sélectionné dans chaque gamme des produits de qualité, et avons également une offre complète en produits respectueux de l’environnement éco-labellisés”. HCI vend à 40% des produits d’entretien, à 40% des produits d’essuyage ; le restant de l’activité étant constitué par la vente d’accessoires (micro-fibres, poubelles, brosses, cendriers d’extérieur, etc.).

L’impact de la grippe A

Le secteur du nettoyage qui a vécu quelques difficultés ces dernières années connaît une croissance forte depuis le printemps, liée à la prévention de la pandémie de la grippe A. De nombreux produits, existants ou nouveaux, ont dû passer au crible de laboratoires pour être “homologués H1N1”, comme des savons pour les mains ou les produits à désinfecter. Les commandes sont très importantes, parfois trop pour certaines références qui ne sont pas produites en quantités suffisantes, comme les masques. “Mais nous disposons de tous les produits de nettoyage homologués H1N1, ainsi que des poubelles adaptées ”, indique Pascal Kern. HCI emploie 5 personnes et livre sur commande en général dans la journée, voire dans les 24 heures. On peut également retirer sa commande à l’entrepôt du lundi au vendredi de 8h à 18h. Un tarif préférentiel est proposé aux entreprises du Parc des Collines et zone de Didenheim.

HCI : Pascal Kern
36 rue Jacques Mugnier – Mulhouse, Tél. 03.89.33.89.49


III. Inter Régie Propreté, l’insertion en plus

Marc Gautsch
Marc Gautsch

Inter Régie Propreté propose ses services notamment aux bailleurs sociaux ou privés, entreprises du tertiaire et lieux éducatifs. IRP revendique réactivité, compétence et qualité de service, avec la spécificité d’employer des personnes en parcours d’insertion.

Inter Régie Multiservices est une entreprise d’insertion d’environ 100 personnes qui compte trois divisions : propreté-espaces verts, second œuvre (peinture, pose de sols, sanitaires, etc.) et environnement, avec la collecte de déchets électroniques.

IRP ou la nécessaire qualité

“Le fait d’employer des personnes en insertion nous oblige à une qualité de prestation élevée, dans la mesure où il nous faut combattre certains préjugés. Le service propreté-espaces verts compte 50 personnes, avec 4 chefs d’équipe. Cet encadrement lié à notre statut spécifique permet un bon suivi du travail de chacun. Même si tout le monde ne maîtrise pas forcément notre langue ou connaît des difficultés personnelles, c’est le résultat qui compte”, indique Marc Gautsch, Directeur de la structure IRP.
Les quelque 50 personnes de ce service sont employées en CDD sur 2 ans maximum et bénéficient d’un suivi social assuré par une personne de l’entreprise. Par ailleurs, le personnel suit des formations pouvant être utiles pour la suite de leur parcours professionnel, comme la formation à la monobrosse ou à l’auto-laveuse. “L’action sociale que nous menons est une contrepartie à nos subventions qui atteignent un peu moins de 14% de nos ressources. Mais cela ne réduit pas nos frais de structure, d’autant que nous devons rendre compte à nos financeurs et cela prend du temps. Par ailleurs, nous sommes régulièrement contrôlés. Nos tarifs sont donc au même niveau que ceux de nos concurrents car nous faisons de l’insertion par l’économique et avons les mêmes contraintes qu’une entreprise classique”, explique Marc Gautsch.
Vitrerie, travaux techniques : ces activités représentent plus de la moitié de l’activité nettoyage, comme les travaux de fin de chantier, la remise en état de sols (notamment dans les crêches). Les références-clients d’IRP sont parmi d’autres : Mulhouse Habitat, Immo 3F, Les Nouveaux logis de l’Est, Batigère, CKD ou encore LCR. “Le fait de nettoyer des communs permet de compléter notre activité par l’entretien des espaces verts mais nous proposons aussi du dépannage et des réparations, ainsi que du second œuvre pour que notre client n’ait qu’un seul interlocuteur”, conclut Marc Gautsch.

Inter Régie a été la première entreprise d’insertion d’Alsace certifiée ISO9001 en 2008 pour son “Système de management de la qualité” dans les domaines suivants : second œuvre du bâtiment, techniques de propreté, espaces verts. Elle est en cours de certification ISO14000.

Inter Régie Propreté : Marc Gautsch
33 rue Jacques Mugnier – Mulhouse, Tél. 03 89 59 44 31


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois