Westrand, sus aux mauvaises odeurs !

“L’ingénierie de l’odeur” est un métier créé par Westrand il y a 20 ans. Il consiste à neutraliser – et non masquer – les odeurs d’un site confiné ou en plein air. Aujourd’hui, l’entreprise se développe à l’international grâce, d’une part, à sa réputation, et d’autre part, à une performance de son savoir-faire, qu’il s’agisse de ses produits ou des techniques qu’elle met en oeuvre.

Le périscope / Sundgoscope, journal économique Altkirch - Westrand
Site en traitement à Nouméa, Nouvelle Calédonie (2007)

De la décharge de Retzwiller aux lagunes de boues en Russie, en passant par des lagunes d’eaux usées au Maroc, Westrand a désodorisé des milliers de sites industriels dans le monde. Brice Kaszuk, qui a inventé le métier, revient sur les motivations de ses clients : « L’odeur comme le bruit deviennent des vraies nuisances qui ne sont plus acceptées par la population. On n’a pas toujours le choix de l’emplacement d’une station d’épuration, d’un centre de traitement de déchets ou d’une usine. Le but est que le site, le process ou l’activité industrielle soient acceptés par les riverains ». Dans des lieux clos, on peut capter l’air ambiant, le traiter, c’est une question de calcul de puissance d’aspiration et de filtration. Mais en extérieur ?…

Le périscope / Sundgoscope, journal économique Altkirch - Westrand
Brice Kaszuk

50% de l’activité à l’exportation

Les réactifs Westrand sont mis en oeuvre selon plusieurs procédés dont la vaporisation d’un réactif sous forme de gaz à faible débit pour éliminer des gaz malodorants. « A Saint- Pétersbourg, nous avons ainsi désodorisé quelque 50 ha de lagunes à l’aide de 6 km de rampes de pulvérisation, juste avant le G20 de 2013 ! », indique Brice Kaszuk. A Alger, c’est un pont d’autoroute surplombant les égouts qui a bénéficié d’une rampe de désodorisation. En Chine, Westrand a désodorisé l’incinérateur et la station d’épuration du plus grand parc industriel chimique au monde. Sur le plan technique, les ingénieries sont conçues et mises en oeuvre par Westrand. Celles-ci peuvent être par traitement de l’air, incorporation dans des effluents malodorants, ou traitement de surface de produits fortement odorants. Ces produits sont totalement inoffensifs pour la santé.

Un gaz = 1 odeur (mais 1 odeur peut comprendre des centaines de gaz)

Les quelque 30 bases chimiques différentes élaborées par Westrand sont utilisées, voire adaptées selon le contexte. L’odeur est analysée en laboratoire, et le produit est mis au point selon la nature de l’odeur et le process de l’industriel. Il faut très peu de réactif pour traiter un problème. L’entreprise développe non seulement des produits liquides, mais aussi des pots et des plaques de gels possédant les mêmes propriétés. La R&D représente 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Béatrice Fauroux

carre-vertContact : Westrand, Quartier Plessier, BP 10062, 68131 Altkirch cedex
03 89 08 88 88 – www.westrand.com

     
  Westrand :
6,5 M€ de CA en 2013, effectif 25 personnes et 200 collaborateurs dans plus de 40 pays
 
     

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

CMH, la mécanique de scierie au profit de l’industrie du bois Créée en 1980 par Jean-Paul Hartmann, Construction Mécanique Hartmann (CMH) est composée de 10 personnes et produit du matériel et des machines de sci...
Propreté, qualité, performance La blanchisserie de l’ESAT Marie Pire au quartier Plessier vient de remporter un trophée d’excellence national remis par l’OFC (Organisme français de ...
Visite au Quartier Plessier d’Altkirch Symbole d’une reconversion réussie, le quartier Plessier d’Altkirch abrite désormais 30 institutions et entreprises pour environ 600 emplois dans ses ...
Dossier Cession-reprise : Mobilier Broglé Broglé Mobilier : de père en fille L’un des rares magasins d’ameublement et de cuisine indépendants de la région est en passe de changer de directi...