La Fédération Française du Bâtiment et des Travaux Publics du Haut-Rhin, un soutien technique, juridique, en ressources humaines, et défenseur des métiers du BTP

Du bâtiment aux travaux publics en passant par les constructeurs de maisons individuelles, la Fédération Française du Bâtiment et des Travaux Publics du Haut-Rhin se veut le relais de l’ensemble des métiers du secteur. Un relais de proximité présidé par Etienne Barilley.

« Nous essayons de garantir l’équilibre hommes/femmes »
La FBTP68, ce sont près de 800 entreprises adhérentes pour 8 000 salariés. « La répartition de nos membres est proche de la répartition du secteur, souligne son Président Etienne Barilley. Ce sont, en majorité, des petites entreprises de moins de 10 salariés. » Une branche composée d’un conseil d’administration de 32 personnes et d’un bureau de 9 permanents qui élisent leur président pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois. « Nous essayons de garantir l’équilibre hommes/femmes, même si ce n’est pas forcément évident dans notre secteur parce que nous n’avons pas 50% de femmes chefs d’entreprises. »


Des missions variées
Plusieurs missions incombent à la Fédération, à commencer par rendre les entreprises plus solides et plus résistantes sur leurs marchés à travers un accompagnement technique. « Nous répondons présents à la moindre question », souligne Etienne Barilley. Le deuxième soutien est de l’ordre des ressources humaines avec un service dédié à l’accompagnement des entreprises dans la mise en place de processus RH. La FBTP68 est également présente dans le secteur juridique. « Du droit des affaires, au droit social », souligne Etienne Barilley. La FBTP68 est aussi un relais de poids face aux pouvoirs publics.


L’esprit de méritocratie
L’autre volet est la promotion de ses métiers. « Tout le monde peut accéder au monde du bâtiment et des travaux publics. Il n’y a pas que la partie chantier. Ce secteur a besoin d’ingénieurs, de chercheurs… Notre branche englobe de nombreux métiers. C’est un escalier social. On peut entrer dans ce monde par un CFA ou un lycée professionnel et en ressortir avec un diplôme de niveau technique supérieur. Nous devons défendre cet esprit de méritocratie, fondamentale dans notre branche. Nous nous retrouvons encore trop souvent confrontés aux préjugés des acteurs de l’orientation. » Les Coulisses du Bâtiment représentent l’opération phare de cette mission. Chaque année, plusieurs chantiers sont ouverts au public.


Des équipes en mode combat pour gérer la crise sanitaire
Forcément, la FBTP68 a répondu présent lorsque la COVID-19 est venue chambouler le quotidien. « Tout le monde attendait des réponses, là où il n’y en n’avait pas et nous n’avons pas hésité à décaler les réponses, le temps de vérifier les informations, afin d’être dans le vrai. Nos équipes se sont mises en mode combat. » Elle s’est entourée d’une équipe de gestion de crise. Un accompagnement proposé à chaque adhérent ainsi qu’un suivi psychologique pour les chefs d’entreprise dans le besoin face à ce manque de lisibilité sur l’avenir. Sur avril et mai 2020, la FBTP68 a enregistré autant de sollicitations qu’une année normale. « Nous avons été la première branche à sortir un guide de préconisations de reprise d’activité, souligne encore Etienne Barilley. Nous devons en être à notre 10ème édition. » Une crise sanitaire de laquelle la FBTP68 a su tirer du positif. « Nous avons appris à utiliser la visio-conférence, Whatsapp, Teams… Si cette COVID-19 reste éprouvante, nous avons su nous en sortir par le haut, en nous renforçant de l’intérieur et de l’extérieur. Notre bureau et notre conseil d’administration sont plus soudés que jamais.»


Emilie Jafrate


Fédération Française du Bâtiment et des Travaux Publics du Haut-Rhin
12 allée Nathan Katz, Mulhouse
03 89 36 30 60
www.federationbtp68.fr
Facebook : Fédération du BTP du Haut-Rhin


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Bâtiment Le Journal