La CCI Alsace Eurométropole développe son offre commerciale

Avec la crise sanitaire actuelle, la CCI Alsace Eurométropole a resserré son offre commerciale en soutien aux besoins des entreprises. Si le socle de base est toujours existant, de nouvelles offres se sont développées autour de trois axes majeurs.

Trésorerie et financement des entreprises
La mission première de la CCI Alsace Eurométropole est de proposer des solutions aux entreprises, de répondre à leurs besoins. Avec la crise sanitaire actuelle, et le confinement qui a mis l’économie à l’arrêt, la CCI Alsace Eurométropole a adapté ses offres autour de nouveaux axes. Le premier axe reste la trésorerie et le financement des entreprises. « C’est un problème majeur, fruit du confinement, souligne Maryse Demissy, directrice intelligence économique, information et marketing. Il y a eu des mesures positives de la part de l’Etat pour passer ce cap du confinement, mais beaucoup connaissent encore de nombreuses difficultés. Les commerces, notamment. Il y a urgence, autour de cette thématique. Elle concerne l’économie à court terme ».

Repositionnement commercial
Deuxième axe, tout aussi urgent : la reconquête du client et le re-développement du chiffre d’affaires. « Ils sont à repenser, avec des périmètres et des contours bien différents d’avant crise, souligne Maryse Demissy. Nous les accompagnons sur de nouvelles stratégies. Le développement en ligne, par exemple, est une bonne solution. Le relooking d’une boutique peut être une autre piste pour le commerce ». Une exploitation commerciale à repenser aussi pour le secteur de l’industrie. « Nous avons de nombreuses propositions autour du repositionnement commercial : trouver des clients de proximité, des fournisseurs plus proches. Avec la problématique du transport entre les frontières pendant le confinement, nous nous sommes en effet retrouvé avec des entreprises dans l’impossibilité de produire alors que leurs carnets de commande étaient pleins. Nous avons besoin de sécuriser le besoin commercial ». L’autre défi reste la digitalisation des entreprises.

Plan de reprise et de continuité
La prévention des risques, « devenue évidente », constitue le troisième et dernier pilier de cette nouvelle stratégie commerciale. « Nous essuyons une crise, il faut en tirer les enseignements et mettre au point son propre plan de reprise et de continuité ».

Les enjeux du futur
A plus long terme, c’est vers le développement durable que se positionne la CCI Alsace Eurométropole. « C’est un vrai enjeu. Economique, mais aussi dans l’efficacité de l’entreprise, dans sa consommation d’énergie et sa gestion des déchets ». Depuis 3 ans, la CCI Alsace Eurométropole aborde également le risque climatique. « Nous n’essuyons pas de grosses catastrophes, mais la canicule est déjà une première préoccupation. Elle est un enjeu pour le personnel, les locaux. La gestion de l’eau est primordiale. Elle est utilisée dans de nombreux process ». Des questionnements de financement, de climat et de gestion qui engagent également la question des ressources humaines et de la formation. « Nos entreprises vont devoir se montrer de plus en plus agiles. Cela nécessitera des mises à niveau ». De nouvelles tendances vers lesquelles s’oriente fortement la CCI pour 2021. Quatre chargés d’affaires terrain et près de 50 collaborateurs – conseillers expertise – sont mobilisés auprès des entreprises.

Emilie Jafrate

CCI Alsace Eurométropole
alsace-eurometropole.cci.fr
Numéro unique : 0805 29 27 27
Le nouveau site dédié aux industriels: business-sourcing.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Institution Le Journal