Comment fonctionne la nouvelle m2A ?

m2A : Nouvelle gouvernance pour faire avancer les projets

Fabian Jordan, président de Mulhouse Alsace Agglomération, et Laurent Riche, vice-président en charge de l’attractivité économique et de l’innovation, présentent la nouvelle gouvernance de la collectivité, ainsi que les actions économiques en cours. Objectif: une meilleure implication des élus pour plus d’efficacité.

La nouvelle présidence 2017 s’inscrit dans un nouvel esprit : « Faire en sorte que chaque élu retrouve sa place» exprime Fabian Jordan. Retrouver sa place, cela signifie associer chacun des 104 élus aux projets, à tous les niveaux du processus de décision. « Entériner des décisions déjà prises, ce n’est pas suffisant pour se sentir véritablement concerné. Aujourd’hui, chaque élu peut participer aux décisions et en rendre compte à son Conseil municipal», ajoute Fabian Jordan, soucieux d’instaurer une démocratie participative et pragmatique.

Les 39 communes (document Ambitions Agglo N°3)

Impulser, débattre, décider

Recréer un sentiment d’appartenance au sein d’une collectivité de cette importance avec désormais 39 communes associées, a nécessité plusieurs mois de travail avec l’aide d’un cabinet de conseil spécialisé. Aujourd’hui, le dispositif comprend tout d’abord un Comité d’impulsion, avec 18 élus (président, 15 vice-présidents et 3 conseillers communautaires délégués aux missions transversales) qui soumettent des projets stratégiques au Bureau. Celui-ci, qui inclut en plus l’ensemble des maires et conseillers communautaires délégués, débat des projets et suit leur avancée.

Chaque élu se voit attribuer une mission

Des ateliers-projets prennent ensuite les choses en main, et préparent les dossiers. Ils sont animés par un binôme élu-collaborateur, spécialisé dans les sujets abordés, et sont ouverts aux élus des communes et à la société civile. Les sujets peuvent aussi être débattus en Forum, ouvert eux aussi aux élus des communes. Et c’est au final le Conseil d’Agglomération qui prend les décisions. « Le bénéfice est triple: chaque élu se voit attribuer une mission, tout le monde est informé en temps réel de l’avancée de tous les projets – même ceux dont il ne s’occupe pas – et la confiance est rétablie, y compris avec les élus non communautaires».

Economie: « Mieux organiser la promotion du territoire »

La priorité sur le plan économique est donnée à la question de l’attractivité du territoire à tous les niveaux, économique et touristique. « Nous allons tout d’abord mieux organiser la promotion du territoire, dispersée au sein d’un grand nombre d’acteurs. Nos propositions seront plus lisibles», indique Laurent Riche, le “Monsieur Economie” de m2A. Associer les compétences, mieux accompagner les entreprises nouvelles comme celles qui se développent, soutenir l’innovation : les entreprises doivent avoir plus facilement accès aux interlocuteurs ad hoc. Le territoire est à la recherche d’une identité qui l’aidera à mieux se positionner.

Axes stratégiques 2020: les dossiers avancent

Parmi les axes stratégiques annoncés en 2011, plusieurs ont bien avancé : le développement de la ZAC Gare, la fusion des ports du Rhin (Rheinports), la labélisation French Tech, la démarche Usine du Futur 4.0, un partenariat fort m2A – UHA dont celui pour l’alliance transfrontalière des universités au sein de l’Eucor. La Maison des Clusters au Technopole s’organise et dispose d’un nouvel espace de coworking. Un dossier complexe reste celui de la liaison ferroviaire de l’EuroAirport, les premières études étant promises pour 2018.

Nul doute que la réorganisation de la collectivité en “mode projet” avec des compétences mieux attribuées produiront des résultats tangibles.

Nouveau : le 1er Salon Usine du Futur 4.0

Les 14 et 15 juin prochains, ce salon au Parc Expo de Mulhouse présentera les innovations des entreprises et les travaux de recherche des Universités, dans la continuité du programme collaboratif NOVATECH initié par PSA Mulhouse.

BF – Publi-information


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Institution

Articles qui devraient vous intéresser

Rémi Geltzenlichter, 20 ans d’engagement humanitaire L’analyste financier, conseil et formateur d’Adhoc Conseils s’engage depuis 20 ans aux côtés d’une association, “Aidamitié“, née au départ pour aider ...
Mulhouse : terre d’innovation sociétale pour les jeunes Récemment a eu lieu à la Fonderie une conférence animée par Patrick Depyl, le directeur de l’engagement sociétal GDF SUEZ. Intitulée “Les Rendez-vous ...
Mulhouse, un urbanisme composite La soirée du 22 juin à l'initiative de Mulhouse J'y Crois sur le thème "Urbanisme: Mulhouse dans 10 ans, les enjeux d’aujourd’hui”, a eu le grand méri...
Passions Alsace, une fondation pour des micro-projets d’associations alsaciennes Créée par Guillaume d’Andlau et relayée à Mulhouse et environs par Catherine Chambaud, la fondation Passions Alsace se fixe un objectif humble mais so...