Ecole de Chimie et Institut de Recherche : le chantier progresse

Après le sinistre que l’on sait, le projet architectural retenu va bien au-delà de la simple reconstruction de l’école. Il vise notamment à regrouper les instituts de recherche du campus, spécialisés dans la chimie, la physique et les matériaux.

Journal économique mulhousien, le périscope : école de chimie

Les travaux incluent tout d’abord la restructuration des quelque 6.000 m2 des bâtiments actuels de l’école. Ensuite, le chantier comprend l’extension des locaux d’enseignement de l’Ecole de Chimie (830 m2) : amphithéâtre, travaux pratiques de génie des procédés, divers locaux d’enseignement ainsi que le logement du gardien. Enfin et surtout, les travaux concernent la construction de l’Institut de Recherche sur 9.750 m2, et qui abritera tous les laboratoires liés à l’ENSCMu, à savoir : le C.O.B. (Chimie Organique et Biochimie), le L.M.P.C. (Laboratoire de Matériaux à Porosité Contrôlée), le L.P.S.E. (Laboratoire de Physique et de Spectroscopie Electronique), le D.P.G. (Département de Photochimie générale), la G.R.E. (Gestion des Risques et Environnement), le R.M.N. (Résonance Magnétique Nucléaire) ainsi que les magasins communs à l’Institut et à l’Ecole.

Etat d’avancement des travaux

L’achèvement complet des travaux est prévu pour fin 2012. Arnaud Wiest d’Emergence Architecture, qui suit le chantier pour le compte du cabinet Dusapin-Leclerq, indique que trois unités de bâtiment pour les laboratoires COB, LMPC, GRE et RMN sont en cours d’achèvement et seront livrés début juin au Rectorat. Suivront les locaux du LPSE, actuellement au stade gros-oeuvre terminé. Côté restructuration, une aile de l’école a été livrée en décembre à l’UHA ; quant à l’extension et à l’amphithéâtre, on en est au stade clôt et couvert. Ce chantier est délicat car les locaux sont occupés et des déménagements suivent les phases d’achèvement successives des chantiers.

Le financement du projet

Le budget de l’opération est de 55 M€, pris en charge à 62% par l’Etat, le solde se partageant à parts égales entre la M2A, la Région et le Département, soit un coût de presque 7M€ pour chacune de ces collectivités. Cet effort financier est de loin le plus important de la M2A, dans le cadre du Contrat de projets Etat-Région 2007–2013.

le journal économique mulhousien - le périscope : Mulhouse Alsace Aglomération


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Institution

Articles qui devraient vous intéresser

1,5 millions d’euros pour le Pays Thur Doller Une belle information pour ce territoire avant les fêtes : après avoir obtenu 500.000€ en novembre 2015, le Pays Thur Doller s’est vu octroyer u...
Un nouveau site internet pour le CAHR Le CAHR, Agence économique au service des entreprises et collectivités du Haut-Rhin, a mis en ligne un nouveau site internet. Plus attractif, il facil...
Pour ses 25 ans, la SERM devient CITIVIA SPL Créée en 1990, la SERM (société d’équipement de la région mulhousienne) a été le bras armé de la Ville de Mulhouse, dont elle a orchestré une grande p...
Formation pour maîtres d’apprentissage et tuteurs Cette formation - obligatoire pour tout salarié ou dirigeant amené  à encadrer des apprentis, fortement conseillée pour l’encadrement des autres alter...