Les coups de coeur 2015 du Périscope: Velcorex

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Née en 1828 à Mulhouse, la société anonyme d’Industrie Cotonnière se consacre dès 1930 à l’ennoblissement des tissus en velours. Le développement du marché du sportswear voit la création de la marque Velcorex qui devient le nouveau nom de l’entreprise. Immersion dans les coulisses de l’usine lors de la Semaine Textile avec pour guide Eric Thorel, directeur du site.

 

« Les métiers artistiques et stylistiques sont la valeur ajoutée française», déclare le directeur du site. Une façon d’évoquer le savoir-faire français qui a permis à bon nombre d’industries de passer le cap de la concurrence asiatique. Composée d’une équipe de 65 à 70 salariés dont 35 opérateurs, Velcorex confectionne plusieurs types de tissus à base de polyester et de viscose entre autres.

Velcorex ou le savoir-faire

Velcorex, industrie textile, veloursDifférentes étapes sont nécessaires à la fabrication d’un tissu, à savoir l’émerisage (action d’adoucir le tissu), l’enduction (dépôt d’une substance liquide pour l’imperméabilité et la résistance aux taches), le sanforisage (resserrage du tissu pour une meilleure qualité), l’impression et la teinture.

«Avant la teinture, le tissu est lavé pour le blanchir. La machine permet de laver 40 à 50 mètres/minute. Pour ce faire, elle injecte de la vapeur saturée en humidité qui contient de l’eau oxygénée et de l’acide acétique qui garantie un PH neutre», précise M. Golly, responsable de production.

 

Une fois le tissu lavé, il est teint et emballé dans du cellophane. Le directeur du site précise : « Nous laissons reposer nos tissus teints pendant 24 heures afin que le colorant se fixe mieux à la fibre de cellulose. Suite à cela, il est imprégné dans divers produits chimiques adoucissants.».

Pour garantir la meilleure qualité à sa clientèle, Velcorex développe ses produits avec les partenaires les plus fiables possibles en se servant de leur historique de velours traditionnels pour innover. Munie d’un laboratoire, l’usine textile élabore elle-même ses teintures.

Velcorex, industrie textile, velours

Un investissement considérable

Pour consolider sa place d’expert en fabrication de tissus en coton et en velours, un investissement de 500.000 euros a été consenti pour les ateliers d’impression.

L’entreprise propose ses tissus dans différents salons internationaux : New York, Milan, Munich, Barcelone… « Pour vendre nos tissus, on confectionne des vêtements qui donnent vie au tissu et mettent en avant notre savoir-faire», explique M. Thorel.

Velcorex, industrie textile, velours

Influencée par les calendriers de la mode, l’entreprise a déjà en stock les tissus de l’hiver 2016. Destinations ? Afrique du Nord (65%), Europe et USA (25%). Dernières nouveautés : des tissus en velours à l’aspect cuir et jean pour leurs clients qui comptent les marques Zara, Guess, Comptoir des Cotonniers, Hugo Boss ou encore Benetton.

Reprise par Pierre Schmitt en 2010, ancien cadre de DMC et dirigeant de Philéa, Velcorex a su rebondir face à la concurrence asiatique. Elle totalise aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 18 millions d’euros.

Sarah Meliani

Velcorex
14 rue du Commandant Marceau,Saint Amarin
03 89 38 20 00
www.velcorex.fr
 
Pour en savoir plus sur les coulisses de l’usine, parcourez la galerie de photos !
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie