Ferme Zum Burahisla, la force de la vente directe

Ils ont fait de la viande leur spécialité. Claude Rasser, Florine et Raphaël Barowsky gèrent en famille l’exploitation Zum Burahisla installée au cœur de la commune d’Ungersheim.

La ferme Zum Burahisla voit le jour au début des années 1900 à Ungersheim. Une exploitation familiale que Claude Rasser reprend en 1991. A la reprise, l’exploitant agricole stoppe ses vaches allaitantes et la production de lait pour créer un atelier d’engraissement de porcs. 1995 marque une première étape dans l’histoire de l’exploitation. Avec la crise de la vache folle, la demande en viande de bœuf s’accroît. Claude Rasser remet en place la production de vaches allaitantes, pour sa viande.

Une nouvelle étape en 2013 pour le bien être animal
Un autre virage important est pris en 2000, avec la création d’un magasin de vente. Ils sont aujourd’hui trois exploitants. Claude Rasser a été rejoint par sa fille, Florine, et son gendre, Raphaël Barowsky. Une équipe complétée par la maman, Christine Rasser, un apprenti, ainsi qu’un boucher à temps partiel. Leur arrivée a permis d’augmenter le cheptel. « Nous avions de la demande, mais pas suffisamment de main d’œuvre, explique Florine Barowsky. Lorsque nous nous sommes installés, en 2013, nous avons construit une nouvelle étable en veillant au bien être de nos animaux. Ils ont une aire extérieur pour sortir nuit et jour, une aire bétonnée, pour ne pas stagner dans la boue et le tout est ventilé».

90 hectares de terres agricoles pour nourrir son cheptel
La ferme Zum Burahisla, c’est aujourd’hui un atelier de 80 à 100 porcs engraissés chaque année. Un atelier dont le volume a diminué avec la spécialisation de l’exploitation dans le veau. La ferme Zum Burahisla est en effet connue pour son élevage de bovins. Sa spécialité est la race vosgienne. « C’est une race de petit gabarit, adaptée à notre vente directe. Nos vache nous permettent d’avoir de la viande fraîche chaque semaine, explique Florine Barowsky. Nous disposons d’une centaine d’animaux. Nous les menons nous mêmes à l’abattoir, pour qu’elles ne soient pas stressées ». Ses 90 hectares de terres agricoles servent à nourrir son cheptel. « Nous sommes autonomes à 100% dans la production de leurs aliments, souligne Florine Barowsky. La ration de nos animaux se fait à base d’herbe, fraiche l’été, séchée l’hiver. Les compléments de céréales que nous y intégrons sont eu aussi faits par nos soins ».

Production, transformation et vente directe
De la viande produite, transformée et vendue sur place. Les exploitants de la Ferme Zum Burahisla n’ont jamais cherché à faire les marchés. La majorité de leur clientèle n’est pourtant pas issue de leur village. « Nous avons des personnes qui se déplacent depuis Dannemarie et Colmar, glisse Florine Barowsky. Les gens viennent jusqu’à nous pour le conseil, aussi. Nous avons régulièrement des nounous de Bollwiller ou d’Ungersheim qui viennent chercher du “vite fait”». Au rang du “vite fait mais du bon”, les feischnakas et les tourtes, deux produits indémodables. « Nous pouvons les mettre sous vide, pour prolonger leur durée de vie et ne pas avoir à les congeler  !». Les exploitants de la ferme Zum Burahisla créent des événements tout au long de l’année pour dynamiser cette vente directe qui leur tient à cœur. « Nous montons des petites actions à Noël, à la Saint-Nicolas, la Chandeleur, Mardi-Gras, par des petits gestes, explique Florine. Depuis 20 ans, nous avons également notre propre petit marché de producteurs, dans notre cour, le mercredi, de 15 à 18h. Les gens le savent, ils peuvent également venir voir nos animaux».

Avancer dans l’ère du temps
A Ungersheim, l’outil semble bien en place. Il fonctionne. L’enjeu pour les exploitants de la ferme Zum Burahisla reste de continuer à avance dans l’ère du temps. « Nous nous sommes mis aux commandes par mail. Pourquoi ne pas nous diriger vers un distributeur? Notre objectif est de continuer à valoriser notre outil et faire toujours mieux ». Depuis avril 2019, la Ferme Zum Burahisla a intégré la ferme du Château de Pfastatt. Sa viande de veau se retrouve également dans la boutique Saveurs et Couleurs de la Montagne au Parc de Wesserling.

Emilie Jafrate

Ferme Zum Burahisla
2 rue de la Chapelle, Ungersheim
06 80 05 64 95
Facebook : Ferme Zum Burahisla
Ouvert tous les mercredis d’octobre à avril et les 1ers mercredis du mois d’avril à octobre avec un marché de producteurs organisé dans la cour de la ferme entre 15 et 18h.


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Circuit court Le Journal