Le joli mois de Mai

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le mois de mai fut un festival de cache-cache où le soleil a été comme les gens : il a joué à cache-cache. Je suis là – je disparais – je reviens – je repars, avec autant de nuages que de jours fériés. En avez-vous vraiment “profité” ? Vous je ne sais pas, mais moi j’ai eu l’impression d’avoir passé le ce temps de travail réduit à courir encore plus que d’habitude, et les chefs de petits entreprises se sont arrachés les cheveux, à composer entre production, clients et salariés.

Dans le Figaro, ou pouvait lire : « Avec trois jours fériés qui tombent un jeudi, il suffit cette année à un salarié de poser trois vendredis pour profiter au total de douze jours de repos en mai. Ces ponts ne sont pas indolores pour l’économie: l’année dernière, on estimait à 2 milliards d’euros l’impact négatif des jours fériés sur le PIB. D’après Europe1, le coût des ponts successifs de mai 2014 pourrait aller jusqu’à 0,19 points de PIB, soit près de 4 milliards d’euros… » Et Giscard y est allé de son petit couplet sur les Français qui ne travaillent pas assez.

Alors, pour ou contre les jours fériés ?…

A bientôt les vacances !
Bonne lecture

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Editos

Articles qui devraient vous intéresser

Edito du mois de Mai: « Recherche cuisinier, urgent !» Et aussi cariste, responsable qualité, informaticien, et d’autres encore… Comment convaincre un salarié de travailler en sud-Alsace alors qu’il peut g...