Pourquoi travailler autrement ?

Le travail mobile, le télétravail ou à distance font l’objet d’un colloque le 26 septembre à Colmar, et les entreprises sont incitées à tester de nouveaux modes de collaboration entre leurs équipes ou avec leurs partenaires. On pourrait se dire : « En temps de crise, on a vraiment d’autres chats à fouetter, ce n’est pas maintenant qu’on va s’équiper en bureaux, écrans ou visioconférence ! » Eh bien justement, ce numéro présente plusieurs lieux équipés ouverts aux entreprises où l’on peut, à moindres frais, occuper temporairement les bureaux tout neufs et bien connectés d’organismes privés ou publics. Organiser des réunions à l’autre bout de l’Alsace, occuper pendant une demi-journée une salle proche de la gare de Mulhouse ou organiser une visioconférence sont un jeu d’enfant. Sans oublier l’économie en déplacements.

A ce propos, pourquoi ne pas offrir aux salariés plus de confort en leur louant, à l’année et à temps partiel, un bureau dans un centre équipé proche de leur domicile ? Gagner en confort, en autonomie, en responsabilité, c’est possible aussi – et surtout – en temps de crise. Car le contexte actuel nous invite à modifier nos habitudes de travail, à être plus connecté, plus réactifs, plus créatifs. Des espaces de travail mieux pensés peuvent nous y aider.

Béatrice Fauroux
Rédactrice en chef


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Editos