[DOSSIER] L’ED&N de Sausheim se réinvente

Les événements d’entreprises et la programmation de spectacles sont les deux activités de l’ED&N de Sausheim. Comme tous les acteurs de l’événementiel en France, l’entreprise a connu les annulations puis de longues semaines sans activité. Son directeur, Pierre-Jean Ibba a mis ce temps à profit pour réinventer le spectacle.

«  De nombreuses grosses structures annulent tout par peur de prêter leur image à un cluster »
Son moral a fait les montagnes russes. « Dans une même journée, il y a des phases hautes et des phases basses. On passe d’une lueur d’espoir au discours noir d’un producteur… Certains spectateurs sont aussi venus nous voir en nous disant qu’ils ne reviendraient plus jamais dans une salle ». Pierre-Jean Ibba est pourtant parvenu à créer un événement, le 25 juillet dernier. « Notre jauge maximale était de 400 personnes. Nous en avons accueillies 387. La procédure était carrée. Nous avons arrêté la climatisation, pris la température. Quelque part, ces procédures rassurent les gens. C’était pareil après les attentats du Bataclan et la mise en place de la vérification des sacs. Tout le monde a joué le jeu et les spectateurs se sont montrés bienveillants. De nombreuses grosses structures annulent tout par peur de prêter leur image à un cluster ,mais il faut arrêter… Nous ne sommes pas des criminels ! », souligne Pierre-Jean Ibba.

La réponse artistique du spectacle déambulatoire en extérieur
Le directeur de l’ED&N a également mis en place une nouvelle formule de spectacle. Un spectacle déambulatoire en extérieur. Un “ED&N hors les murs” qui remporte un franc succès auprès des communes. Une niche au travers de laquelle se profile l’avenir. Une façon aussi de répondre artistiquement aux contraintes actuelles. « La prestation des artistes est appuyée par un comédien. Cela permet de rappeler les gestes barrières mais aussi de déplacer le spectacle lorsqu’il y a trop de monde, explique le directeur. Nous avons vendu une cinquantaine de dates avec une clause de non paiement en cas d’annulation Covid-19 jusqu’à la veille. La même clause existe en cas de pluie, pour les spectacles de rue ».

Annulation et report de 16 spectacles sur la saison 2020
L’ED&N de Sausheim a vu l’annulation ou le report de 16 spectacles et les 20 événements privés prévus en 2020 ont été reportés à 2021… Ces spectacles représentent 55% du chiffre d’affaires annuel de l’ED&N. Une entreprise de six salariés qui réalise 200 000 euros de chiffre d’affaires à l’année. « Nous avons trois dates importantes entre octobre et décembre qui affichent complet. Si les conditions restent telles quelles, nous ne pourrons pas les maintenir. Nous allons devoir pallier de gros soucis d’agenda. Si tout 2020 est reporté, alors cela annonce quatre à cinq événements par semaine en 2021… »

« Les gens ont besoin de spectacle »
Le casse-tête n’est de loin pas terminé. Mais Pierre-Jean Ibba se montre pourtant optimiste. « Nous nous trouvons juste dans une histoire de délai, assure-t-il. Le spectacle et l’événementiel ont une place importante dans notre société. Cela va revenir ». Quoiqu’il en soit, le directeur de l’ED&N ne cesse de « faire fumer les fusibles de nos cerveaux ». « Nous essayons de trouver des intermédiaires pour pouvoir continuer à faire travailler des artistes et des musiciens. Et il n’y a pas un jour sans qu’un soupçon de proposition rassurante ne sorte. Les gens ont besoin de spectacle, plus encore dans les périodes de crise. Plus le contexte est compliqué, plus on a besoin de s’évader ! »

Emilie Jafrate

ED&N
20A rue Jean de la Fontaine, Sausheim
03 89 46 83 90
www.eden-sausheim.com
Facebook : Eden scène de Sausheim

Repères
• L’ED&N de Sausheim a été créé en octobre 2008. Cette saison-là s’est ouverte avec Kassav pour se terminer avec Charlélie Couture.
• La salle de spectacle sausheimoise produit entre 40 et 65 projets artistiques par saison. Elle soutient également des projets locaux. Chaque saison, cinq artistes bénéficient des ressources de l’ED&N à travers, entre autres, une campagne de mécénat.
• Les événements d’entreprises constituent l’autre moitié de son activité. Un événementiel qui a décollé en flèche dès le départ grâce à une salle amovible de 895 m2 et une possibilité d’asseoir jusqu’à 500 personnes.
• Six salariés travaillent au sein de la structure. L’ED&N fait appel à des ressources extérieures que ce soient des intermittents ou d’autres indépendants.
• L’ED&N réalise un chiffre d’affaires de 1 200 000 euros à l’année.


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Le Dossier du Mois Le Journal