De Gruttola, la précision de la mécanique

Créée en 1970 par trois frères arrivés de leur Italie natale dix ans plus tôt, l’établissement De Gruttola à Sausheim s’est forgé une solide réputation dans un domaine ultra-concurrentiel, celui de la mécanique générale, mais surtout, celui de la mécanique de précision. Aujourd’hui si la première et la seconde génération ont pris du recul, les petits-enfants continuent à faire prospérer l’entreprise familiale avec une volonté de viser de nouveaux marchés comme celui de l’aéronautique et du nucléaire.

Dans la famille de Gruttola, je demande les grands-pères. Il y a Ettore (94 ans), Otthon (72 ans), Bruno (68 ans) et Paulo, décédé à l’âge de 64 ans. Il y a les enfants (d’Otthon) avec Sandro (43 ans) et Carla (42 ans, entrée en 2001 en tant que comptable) et la génération suivante, la quatrième, avec Valentin, 19 ans, qui a également rejoint la société l’an dernier. Bruno a eu un fils, David, qui s’est orienté vers l’univers de la conception des jeux vidéo, sous le nom de David Cage, et est devenu le n°2 mondial en la matière. Le troisième frère, lui, a eu des filles qui se sont orientées vers d’autres domaines. C’est du côté des héritiers d’Otthon que tous sont restés dans la mécanique. « On a tous eu les mains dedans », glisse avec le sourire Sandro, représentant de la troisième génération familiale et actuel dirigeant de la petite structure qui emploie une dizaine de personnes.

De l’Italie jusqu’en Alsace
Au départ, les frères ont voulu fuir la guerre. Ils sont montés dans le premier train et se sont arrêtés en Alsace. Ils avaient une entreprise de travaux publics en Italie. En France, ils ont fait comme beaucoup d’autres en prenant le premier boulot qui s’offrait à eux. Ils se sont retrouvés dans le secteur de l’usinage à Peugeot et chez Citroën comme tailleur d’engrenage, ajusteur ou soudeur. Et le naturel a repris le dessus, ils ont voulu créer leur propre entreprise. Après un premier dépôt et quelques machines, c’est au 101 de la rue de Bains que l’entreprise s’est installée, et les trois frères ont fait prospérer la société avec chacun leur domaine de compétence : la partie usinage et la partie commerciale. « C’est aussi l’époque où mon père et mes oncles ont fait venir d’Italie des familles qui depuis se sont installées ici. Des grandes familles qui ont réussi dans d’autres domaines (les Di vito, Di Fabio…) », raconte Sandro qui a rejoint l’aventure en 1999. « Je suis tombé dedans, comme n’importe quel enfant qui vient jouer dans l’entreprise de son papa avec l’odeur, les gens, les machines… ».

Le jeune quadra a fait un parcours classique : CAP, BEP, Bac pro et deux ans d’Ensisa (Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Sud-Alsace). Il a ensuite travaillé avec son père. « C’est toujours difficile. Forcement, on est toujours plus exigeant », se souvient le fils. Mais visiblement la dernière génération suit, avec Valentin, qui fait partie de l’aventure “De Gruttola” depuis un an, après deux années passées en alternances.

Un spécialiste de la petite série
De Gruttola est sur un marché de niche où la concurrence est forte. La société garde le cap et propose des prestations de mécanique de précision aux grandes entreprises industrielles de la région comme Alstom ou Cryostar et intervient dans des domaines aussi divers que l’imprimerie, le médical, les mines, l’électricité ou la robinetterie.

« Pour tirer notre épingle d’un jeu économique difficile, nous avons choisi d’élever constamment notre niveau de technicité et de qualité. Nous sommes spécialisés dans la petite et moyenne série, des pièces unitaires et spéciales, c’est d’ailleurs une de nos force et de nos spécificités », explique Sandro. Un choix qui se traduit par des investissements conséquents. En juillet dernier, la société a investi dans trois nouvelles machines à commande numérique. « Ces dernières nous permettent de travailler des pièces plus complexes et d’être plus compétitifs ». L’entreprise dispose aussi de logiciels de DAO en 2D et 3D et peut répondre de manière quasi instantanée à une commande dès réception des fichiers numériques des pièces concernées. De Gruttola, c’est plus de 5 000 références sur une année. L’un de ses investissements les plus récents concerne une salle de contrôle climatisée dotée de machines de mesure tridimensionnelle. Déjà habilitée à travailler dans le secteur nucléaire, la PME veut encore diversifier ses marchés et vise, par exemple, celui de l’aéronautique. À cet effet, elle s’est engagée dans une démarche de certification Iso 9002. « Il faut aller sur de nouveaux marchés au risque de se retrouver sur des mêmes produits à plusieurs entreprises et à se battre sur les prix », développe le dirigeant. L’an dernier, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 680 000 €, qui connaît depuis deux ans une croissance à deux chiffres. « L’année 2019 s’annonce particulièrement forte », estime Valentin, qui s’occupe de la gestion des clients, « En général, au mois de janvier, nous enregistrons des commandes pour un montant de 50 000 €. Là, nous avons fait le double et les mois qui arrivent sont plus qu’encourageants ».

Un esprit de famille
La réussite de la société De Gruttola Mécanique Générale tient beaucoup dans les valeurs qu’elle défend et l’esprit d’équipe qu’elle met en avant. « La valorisation et le développement de notre savoir-faire repose sur l’implication et la motivation de chaque collaborateur », insiste Sandro. L’entreprise familiale a des projets pour les deux années à venir, notamment celui de se développer d’avantage dans la moyenne série, mais aussi d’aller sur des secteurs hors Alsace.

Pierre Alain

De Gruttola Mécanique Générale
101 rue des Bains, Sausheim
03 89 61 98 36
valentin@degruttola.fr / degruttola@orange.fr
degruttola.fr


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Le Journal Le Portrait du Mois