Waterair : le creux de la vague est passé

Touché par la crise mondiale en 2008 et 2009, le fabricant et distributeur de piscines en kit né en 1972 à Seppois le Bas remonte la pente grâce à une restructuration et de nombreuses innovations. Par ailleurs, il vient de se doter de 320 m2 de bureaux du Parc des Collines.

Jacques-BraunWaterair emploie actuellement 350 salariés, contre 430 avant la crise, et totalise 53 M€ de chiffre d’affaires en 2010, contre 71 M€ en 2007 après une forte croissance. C’est dire l’effort d’adaptation des ressources humaines et des process qu’il a fallu engager pour ce groupe présent sur plus de 30 pays européens. « L’Espagne, le Portugal et la Grèce ont été durement touchés par la crise et les ventes y ont fortement chuté, nous avons dû adapter les effectifs. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce sont les commandes françaises qui stabilisent l’activité », explique le pdg Jacques Braun. Des Français qui considèrent la piscine comme un élément de patrimoine valorisant leur maison, dont le foyer gagne entre 2.500 et 4.000 euros par mois et qui montent leur piscine eux-mêmes… en gagnant ainsi de 30 à 40% sur son coût final. Mais la remontée des chiffres actuels de Waterair ne sont pas seulement expliqués par un maintien de la demande, mais aussi par l’investissement dans l’innovation.

Un développement fondé sur l’innovation

Les piscines Waterair sont conçues sur la base d’un brevet unique reposant sur le principe d’une ossature en acier ondé, entièrement fabriquée à Seppois le Bas. Ce brevet permet un montage facilité, autorise de nombreuses formes de piscines et assure un bon rapport qualité/prix. D’autres brevets ont été déposés depuis, dont l’escalier à leds ou, plus récemment, l’escalier avec balnéo intégrée. « Ceci répond à la tendance qui est de considérer la piscine comme une source de détente et de convivialité, plus que comme un bassin de nage. Les éclairages ajoutent à la plus-value paysagère de la piscine », commente Jacques Braun. Tout dépôt de brevet doit viser à réduire l’empreinte écologique du nouveau produit, par rapport à celui qu’il remplace. Un filtre ou une pompe consommeront donc moins d’électricité à chaque génération, et de manière générale émettront moins de réCO2. Parmi les projets de Waterair : l’optimisation de l’éco-conception à tous le niveaux. Enfin, la société est la pointe du marketing, réalise des enquêtes qualité auprès de sa clientèle et opère une veille permanente du marché.

Réorganisation avec un nouveau site au Parc des Collines

Pour un siège de société européenne traitant avec de nombreux partenaires, notamment étrangers, les bureaux de Seppois-le-Bas étaient un peu éloignés des grands axes de circulation. Waterair a donc investi dans des bureaux rue Jean Monnet pour installer notamment son service communication, véritable agence interne au sein du groupe. Une partie du marketing est aussi présente sur place. « Pour tous ceux qui traitent avec l’étranger, les partenaires export, les commerciaux et les fournisseurs éloignés, être installé ici représente un gain de temps appréciable, nous sommes plus près de l’aéroport, de la gare et des voies de circulation. Et nous disposons de place pour des bureaux de passage et des réunions », indique Jacques Braun dans un tout nouvel espace habillé de bois.

Waterair 31 rue Jean Monnet, Parc des Collines, Mulhouse,
Tél. 03 89 55 63 80 – web : www.waterair.fr

Waterair en chiffres
• 350 personnes, 53 M€ de CAHT, présence dans 35 pays
• Environ 5.000 piscines vendues cette année, dont 70% en France
• Vente directe uniquement (pas de points de vente), catalogue et site web
de vente d’accessoires de piscine.
• Ressources humaines :
– Un plan de formation qui triple l’obligation légale
– Deux mois d’intéressement par an pour les salariés
– Une “Charte des valeurs“ en vigueur dans l’entreprise

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Commerces