La Table Verte : bio, local et frais

Après le succès de son épicerie-traiteur à Neudorf, Simone Grussi a ouvert un second local à Mittelhausbergen. Son credo : proposer des plats maison et de qualité, que l’on peut se faire livrer à l’E3.

La Table Verte : bio, local et frais
Simone Grussi

« Ici, notre cuisinier épluche, taille et cuisine nos fruits et légumes, de saison évidemment. Tout est fait maison, le jour-même. Les viandes possèdent le Label Rouge, nos ingrédients sont bios. On n’a pas envie de faire autre chose que de la qualité ! » La philosophie de Simone Grussi se retrouve tous les jours dans les assiettes, sous forme de salades, de soupes, de plats du jour, de muffins, de brownies ou de crumbles, etc. Les habitués en profitent sur place, à l’intérieur installés entre les étalages de produits (bio et locaux, what else ?) ou à l’extérieur sur la terrasse, nichée dans la cour d’un ancien corps de ferme. Autre solution : se faire livrer son porc au caramel ou son curry de poisson au lait de coco – la carte change chaque jour – directement du bureau. « La formule marche très bien car les salariés de l’E3 n’ont pas beaucoup de choix pour manger le midi », reconnaît Simone Grussi, souvent interrompue par la sonnerie du téléphone. « Ils se regroupent pour passer commande et j’ai un plaisir fou à entendre leurs commentaires… Jordan, notre cuisinier, aussi ! »

Début de l’aventure à Neudorf

Il mitonne également pour le plaisir des habitants de Neudorf, à Strasbourg. C’est dans le quartier que Simone Grussi et Béatrice, son associée, ont ouvert leur première Table Verte et testé leur concept. Face au succès rencontré, elles se sentent vite à l’étroit et Simone prospecte du côté de Mittelhaubergen, en bordure de l’E3. Coup de chance : une épicerie fine vend son local de 14 m2 au coeur du village. Sans hésiter, Simone le rachète et l’aventure continue pour les deux jeunes femmes. Oui, c’est bien une aventure car les deux jeunes femmes gravitaient bien loin de l’univers de la restauration, de la vente ou même du bio, leur sacro-saint credo. Simone a été tour à tour réceptionniste, fleuriste et journaliste alors que son amie Béatrice était… architecte. « Une reconversion totale, même si nous sommes entourées de professionnels, acquiesce Simone Grussi. Pour l’instant, cela marche plutôt bien, grâce au bouche à oreille. Nous n’avons pas fait de communication, pas même distribué de flyers. A l’avenir, nous préférons fidéliser notre clientèle et consolider l’activité de l’épicerie, car nous sommes une petite équipe, 5 personnes au total sur les deux sites ». La Table Verte, c’est aussi la vente de produits. « Sans conservateurs, sans colorants » précise Simone Grussi, qui ne lâche jamais des yeux son objectif qualitatif, mais reste discrète quant à son chiffre d’affaires. Ils n’attirent pas que les salariés de l’E3 : les touristes de plusieurs gîtes des environs viennent y faire le plein de souvenirs gustatifs.

Léa Davy

carre-jaune-okContact : La Table Verte, 73 rue Principale, Mittelhausbergen |03 88 23 02 60 – www.latableverte.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Circuit court

Articles qui devraient vous intéresser

La ferme Nicolle dite “Des 4 Champs” fête ses 10 ans Voici 10 ans, Caroline Nicolle changeait de vie pour débuter une production de légumes en bio, par passion et par conviction. Cinq ans plus tard, son ...