La Bergerie de la Doller, spécialiste dans la viande d’ovins et de bovins

Située à Sentheim et gérée par Guillaume Bissler, la Bergerie de la Doller propose de la viande et de la charcuterie issues d’élevages de moutons (races mourerous, limousine et mérinos) et de vaches écossaises (Highland Cattle).

Guillaume Bissler dans le laboratoire de transformation

Une vocation toute tracée
Âgé de 29 ans, Guillaume Bissler a lancé son activité… en 2008, à l’âge de 20 ans. « Je suis petit-fils d’éleveurs. Ce sont mes grands-parents qui m’ont transmis cette passion. Quand j’étais plus jeune, j’étais toujours en train de participer aux activités de la ferme. Et quand je ne les aidais pas, j’aidais à la ferme des voisins ». Le jeune homme a suivi une formation en lycée agricole et a démarré son activité d’éleveur dès sa sortie. « En 2008, j’ai eu mon premier troupeau, mais je continuais à travailler à côté. En 2010, j’ai pu en faire mon activité principale ». Guillaume Bissler a bénéficié d’une aide financière accordée par la Chambre d’Agriculture pour investir dans du matériel d’élevage et agricole.

Une transformation sur place
Guillaume Bissler travaille seul, parfois épaulé par ses parents pour la gestion, la comptabilité ou la présence sur les marchés. Il est aujourd’hui installé dans une ferme qu’il a reprise en 2016. Sur l’année, on y retrouve six cents brebis, douze béliers pour la reproduction et bien sûr, des agneaux. Les bovins, eux, sont une vingtaine. Les bêtes sont abattues à Cernay avant de revenir à Sentheim, au laboratoire de transformation de la ferme. « Un boucher vient m’aider pour la découpe. J’ai moi-même suivi une formation pour participer à cette tâche ». La viande est ensuite commercialisée en détail ou en caissettes à des particuliers ou des professionnels. Les animaux sont parfois vendus vivants.

Respect de l’environnement et des animaux
En été, les moutons sont lâchés dans les pâturages de la Vallée de la Doller et vont jusqu’au Ballon d’Alsace. « Les agneaux sont allaités par leur mère, puis ils se nourrissent d’herbe lorsqu’ils sont sevrés ». En hiver, les ovins rentrent au chaud. « La bergerie possède le label Bienvenue à la Ferme, car durant la période hivernale, je nourris les animaux avec le blé, le maïs et l’orge que j’ai cultivés moi-même ». Guillaume Bissler n’utilise aucun pesticide. « J’ai recours à des alternatives naturelles et mécaniques ». De leur côté, les bovins profitent de la belle saison autour du lac de Sewen. En hiver, ils restent dans la nature à Sentheim et Guewenheim. Au total, les bêtes profitent de 63 hectares de champs et de prairies.

Une vente en direct qui séduit
Depuis le début de son activité, Guillaume Bissler doit faire face à une demande grandissante, notamment du côté des particuliers. « Je constate que les gens sont de plus en plus désireux de venir acheter directement à la ferme ou sur les marchés. La viande est un peu plus chère, mais la qualité est supérieure. Et les clients le savent bien. Ils peuvent venir vérifier par eux-mêmes, car j’organise régulièrement des visites de la ferme ». A l’heure actuelle, le jeune éleveur propose des merguez, des chipolatas, des brochettes, des gendarmes à l’agneau ou du saucisson de brebis. « A l’avenir, je voudrais étendre ma gamme de produits et développer de nouvelles offres. Cela devrait se concrétiser d’ici 2018 ».

Magali Santulli

Bergerie de la Doller
53a Grand Rue à Sentheim
07 71 14 08 60
gbissler@estvideo.fr

——————————————————————————————————————————————

Pour retrouver les produits de la Bergerie de la Doller :
– Marché paysan de Masevaux, 2ème jeudi du mois, d’avril à septembre, de 17h à 20h, Place de l’Église
– Marché paysan d’Aspach-Le-Haut, 3ème jeudi du mois de mars à novembre, de 17h à 20h, Place de l’Église
– Magasin Cœur Paysan, 85 route de Neuf-Brisach à Colmar, du mardi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 18h
– Vente directe à la bergerie sur commande


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégorie associée :

Circuit court Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Dangel, un nouveau souffle Le constructeur automobile d’utilitaires 4x4 de Sentheim est en croissance après une période difficile et une procédure de sauvegarde, qui l’a aidée à...
La ferme Nicolle dite “Des 4 Champs” fête ses 10 ans Voici 10 ans, Caroline Nicolle changeait de vie pour débuter une production de légumes en bio, par passion et par conviction. Cinq ans plus tard, son ...
Dangel : Exposition sur le parvis de la CCI Dans le cadre de  l’exposition « Made in Sud Alsace » organisée au mois de mai, Dangel, premier constructeur français de véhicules utilitaires 4x4, s’...