Il Cortile, l’excellence ou rien d’un restaurant italien

Le seul restaurant italien en France à avoir obtenu deux macarons au Michelin est mulhousien.

La nouvelle tombée en février 2014 fut une grande fierté pour Stefano D’Onghia et son équipe. Du coup, le restaurant a initié des travaux que cette distinction a rendus impérieux. Pas moins de 300.000 euros ont été investis dans le restaurant, avec une salle à manger de 32 couverts totalement rénovée dans un style intimiste et une décoration italienne haut de gamme (murs de cuir, verre sérigraphié, ameublement….) et avec des artisans locaux : tapissier, électricien, plaquiste, carreleur,…

Il Cortile, restaurant italien, Mulhouse, gastronomie, Alsace
Stefano D’Onghia

Venir goûter avant de critiquer

 

Stefano D’Onghia souhaite que davantage de Mulhousiens partagent sa passion avec lui et son équipe : « Il ne faut pas se fier aux remarques sur internet ou aux personnes qui diraient que les menus sont chers. Il faut venir, goûter, comparer! Maintenir un haut niveau de qualité avec prix sages, c’est notre combat de tous les jours. Je vous invite à comparer notre menu affaires de midi à 40 euros et notre menu 4 plats à 90 euros avec ceux de la concurrence…» Quant aux vins « Ils ne tombent pas du camion. Nous sélectionnons les meilleurs vins italiens!»

10-Il-cortile2

Des produits sélectionnés, une cuisine succulente et diététique, aucun produit lyophilisé : «les étoiles, c’est la récompense de 13 ans de travail acharné, sans aucun compromis». Il Cortile sert 300 couverts par semaine et emploie 16 personnes pour 900 000 euros de chiffre d’affaires. « Notre modèle économique est fragile, heureusement nous sommes tous des passionnés!»

Béatrice Fauroux

Contact : Il Cortile

11 Rue des Franciscains à Mulhouse

03 89 66 39 79

www.ilcortile-mulhouse.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Agro-alimentaire

Articles qui devraient vous intéresser

Repas bio pour les petits Elle les voulait, elle les a faits Sandrine Mayer a construit une usine alimentaire à Guewenheim (Ecolys) pour produire des repas bios pour les tout petits après avoir constaté la pauvr...
Ô Bistrot des Poussettes, un café-restaurant parental Ouvert le 2 mars 2015, ce nouveau concept de café-restaurant parental propose à la fois une cantine biologique, un salon de thé, des espaces de jeux p...
Les coups de coeur 2015 du Périscope: Cansimag Cansimag est une entreprise suisse dont l’unité de Saint-Amarin a été créée en 1991. Les 80 salariés du site y fabriquent en 3x8 et six jours sur sept...
Bretzels Roland a changé de main Créée en 1989 par Roland Haselwander, l’enseigne Bretzels Roland a changé de main. Aujourd’hui c’est Nathalie Kreutter qui a repris les rênes de la so...