[VIDÉO] Ennoblissement Technique de Cernay, de la bagagerie de luxe à la production de masques

Coton à l’intérieur, velours à l’extérieur, filtrant, sans coutures, ni accessoires et lavable… Tels sont les atouts du masque élaboré par l’entreprise cernéenne ETC.

Un brevet décroché en 48 heures
« Nous sommes passés à côté du tissu pendant 30 ans! Aujourd’hui, on atteint les limites du masque non tissé et on redécouvre le masque en tissu », constate Francis Hobeika, président de l’entreprise ET Cernay. C’est une véritable aventure qu’il a démarrée aux côtés de ses salariés, il y a quelques semaines en créant un premier prototype de masque, le 30 mars. « Nous avons déposé le brevet auprès de l’INPI et nous l’avons décroché en 48h, contre trois mois en moyenne », explique-t-il. Ce masque répond aux normes AFNOR avec une filtration à 90%. Il peut être porté par le grand public pour des usages non sanitaires de catégorie 1. Lavable et sans risque de sortir abîmé après un cycle de 60 degrés, il peut être réutilisé dix fois. Un masque à changer toutes les quatre heures.

« Le même tissu que celui des survêtements »
Un masque innovant, sans coutures, ni accessoires, en coton à l’intérieur et en velours à l’extérieur. « Nous utilisons le même tissu que celui des survêtements, souligne Francis Hobeika. On arrive même à oublier ce masque sur le visage. Nous le portons au quotidien. Il offre un véritable confort. Et les gens qui ont des lunettes n’ont d’ailleurs pas ce problème de buée! »  Des marques personnalisables, aussi. Ludovic Charron, responsable impression numérique et sérigraphie s’est d’ailleurs amusé à créer ses propres motifs.

 

 

Trois autres entreprises françaises dans la boucle
Pour arriver à mener à bien cette aventure, ETC s’est associé à d’autres entreprises. Son tissu est tricoté par Tissus Techniques Indémaillables de Roubaix. ETC gère le traitement à haute température et l’impression. La découpe, elle, est assurée par Final Advanced Materials à Brunstatt-Didenheim et Apel-Lor, basée à Sarrebourg.

 

 

Ouverture au monde médical en cours
ETC est aujourd’hui capable d’industrialiser la production de son masque avec une capacité à 100 000 masques par semaine. Pour l’heure, 30 000 masques sont sortis de son établissement. Francis Hobeika aimerait proposer son innovation au monde médical. Il travaille désormais à l’obtention d’une norme qui permettrait aux soignants de le porter.

 

 

Un million et demi d’investissements en huit ans
Francis Hobeika a repris ETC en 2011, suite à un plan de cession. Le Président a alors fait entrer cinq nouveaux métiers dans l’activité de l’entreprise: l’impression numérique par sublimation, par UV, la sérigraphie, l’enduction sur matériaux souples et le complexage. Une montée en compétences qui a permis à l’entreprise de se différencier dans ses produits et de faire face à la concurrence asiatique. Une stratégie alliée à un investissement d’un million et demi d’euros en huit ans dans son outil de production. ETC sort chaque année deux millions et demi de mètres de tissu pour une clientèle dans la bagagerie de luxe, notamment. « Nous sommes le seul site en France à disposer des certifications ISO 9001 et 14 001. Nous allons au-delà des exigences réglementaires concernant l’environnement! Une station d’épuration des eaux usées a par exemple été intégrée à notre site. » Un site de 14 000 m2 de surface. 30 salariés oeuvrent au quotidien à Cernay.

Emilie Jafrate

Ennoblissement technique de Cernay
43, avenue Montaigne
68700 Cernay
Tél: 03 68 10 01 78 / 06 50 99 39 75
contact@etcernay.com
Pour commander vos masques, rendez-vous sur cette page dédiée: https://www.etcernay.com/portfolio/nos-masques/

 

Découvrez le masque innovant d’ET Cernay en images!

 


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Industrie