Une formation de croupier dans les locaux de la CCI

Cérus Casino Academy, leader européen des écoles aux métiers du casino, a ouvert une école de croupiers à Mulhouse, dans les locaux de la CCI Alsace Eurométropole. Un métier qui reste encore méconnu, mais qui recrute partout en France et à l’étranger.

Damien Engels

Mulhouse, un choix stratégique
Cette école de croupier était installée à Strasbourg depuis cinq ans, mais la formation a déménagé à Mulhouse en mars 2019. “ Sur les 100 à 150 personnes que nous avons formées, nous avons remarqué qu’une majorité de nos candidats était originaire du Haut-Rhin, explique Damien Engels, Directeur Opérationnel de l’Academy. De plus, Mulhouse est idéalement située. Elle est à proximité des deux plus gros casinos du secteur – Ribeauvillers et Blotzheim – et à proximité des Vosges et de la Suisse. On compte au total une dizaine de casinos dans un périmètre de deux heures autour de la ville”. Mulhouse est l’une des cinq écoles françaises de la Cérus Casino Academy.

Camille est la formatrice

Apprendre en pratiquant
La Cérus Casino Academy propose un apprentissage 100% basé sur la pratique. “Les candidats suivent 320 heures de formation étalées sur huit semaines. Nous avons des sessions qui démarrent chaque mois. Actuellement, nous formons trois personnes. Nos sessions peuvent accueillir jusqu’à une dizaine de candidats. Ces derniers sont initiés par notre formatrice Camille, croupier de métier. Ils apprennent les gestes et les réglementations dans une salle de casino reconstituée. Ils peuvent ensuite réaliser des stages non obligatoires à la fin de leur cursus”.

Pas de diplôme requis
Aucun diplôme n’est requis pour intégrer cette formation. Elle est ouverte à tous les candidats (demandeurs d’emploi, étudiants ou salariés…) qui cherchent une orientation ou une réorientation. “Il faut être âgé de 18 ans minimum et présenter certaines capacités : logique, mémoire, maîtrise du calcul mental. Ces aptitudes sont évaluées lors d’un test d’entrée. Il est également nécessaire d’avoir une bonne présentation et un bon relationnel. Cela, je l’évalue lors d’un entretien oral qui me permet de juger de la motivation du candidat”. La maîtrise d’une langue étrangère n’est pas requise, mais c’est un plus. “Notamment si le candidat souhaite travailler sur des bateaux de croisière. Les profils francophones y sont très demandés”. La formation coûte 3 700 €, une partie pouvant être prise en charge par des organismes publics.

Les candidats actuellement en formation

Un emploi garanti
Le métier de croupier recrute en permanence. “Il y a eu peu d’embauches dans les années 1980 et 1990. Aujourd’hui, on a toute une génération qui part à la retraite et qu’il faut remplacer. Il y a 2,5 fois plus d’offres que de candidats”. A la fin de sa formation, la candidat passe un examen final qui lui délivre un diplôme de niveau bac reconnu par l’Etat et les professionnels. “A savoir que le croupier a des possibilités d’évolution”. Une dernière session démarrera en juin avant une pause estivale en juillet et août. Prochaines portes ouvertes pour découvrir la formation :  27 juin et 16 juillet .

Magali Santulli

https://www.cerus.fr/


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégorie associée :

Actualités