Retour vers le futur au forum #mulhouseCvous: numérique et nouvelles technologies

Le forum #mulhouseCvous s’est intéressé à la ville de demain qui sera constituée en grande partie d’applications numériques au service des habitants. Les experts des nouvelles technologies à la Ville de Mulhouse ont soulevé le débat de la smart city ou ville intelligente. 

A travers un récit futuriste, l’atelier a proposé une vision presque utopiste de la ville de demain où Thomas, le Mulhousien, est ultra connecté. Pour vous faire une idée de sa vie, la rédaction vous propose de vous plonger dans ce que pourrait devenir la vie à Mulhouse d’ici quelques années.

Mulhouse, nouvelles technologies, NTIC, numérique, smart city

Le récit de Thomas, le mulhousien du futur ou les NTIC ont pris le pouvoir

Connecté au wifi lib, installé récemment à travers le centre ville de Mulhouse, Thomas utilise à 100% toutes les applications que la ville a mis à disposition des habitants. Il travaille au KM O, lieu emblématique du numérique qui se situe à la Fonderie

Impliqué dans la vie locale, Thomas croit en Mulhouse et consulte régulièrement la plateforme de financement participatif afin de soutenir les projets locaux qui l’intéresse. En bref, Thomas passe beaucoup de temps sur son smartphone. Mais pourquoi cet objet doit-il devenir l’outil numéro 1 dans notre vie quotidienne ?

Les objectifs de la smart city, la ville numérique et intelligente

Aujourd’hui, pour qu’une ville soit intelligente, il faut apparemment qu’elle soit numérique. Selon le responsable de l’informatique à la Ville de Mulhouse, les objectifs sont claires: innovation, cadre de vie et gestion de consommation.

Par exemple, le Mulhousien de demain doit savoir où se garer sans soucis via son application smartphone. Il doit également pouvoir maîtriser ses coûts en ayant une meilleure connaissance de sa consommation énergétique via le site de la mairie. Impulsée par la candidature French Tech, la ville a lancé l’application IRI dédiée à la mobilité. Celle-ci devra permettre de coupler l’achat de billet numérique ( loisirs, sports…) avec l’offre de transport alsacien le tout payable en une fois. 

Et pour permettre une utilisation parfaite de ce dispositif, les rues se verront munir de borne de recharge électrique pour smartphone. Lors de l’atelier, il a également été question de l’open data ou l’ouverture des données publiques que la ville a déjà mis en place sur son site internet.

En somme, la ville de demain sera une bulle ultra connectée où l’information circulera librement avec pour objectif une connexion entre les 3 zones géographiques que sont l’Alsace, le Bade-Wurtenberg et le pays de Bâle. Une vision qui n’a pas plu à tous les participants présents lors de l’atelier qui craignent que cette « ultra-connectisation » ne mettent de côté les seniors, les personnes à faibles revenus sociales ou tout simplement les individus qui ne veulent pas se voir imposer des applications à tout va. 

Sarah Meliani


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Les 24 meilleurs restaurants mulhousiens choisis par les consommateurs Le service Tourisme de la CCI Sud-Alsace Mulhouse vient de faire paraître la liste des 24 restaurants sélectionnés par les consommateurs eux-mêmes lor...
Imagine, boutique de vêtements au centre de Mulhouse, a fêté ses 30 ans 30 ans que Patricia Vest est à l’affût des tendances, 30 ans que sa boutique habille les femmes chics et non-conformistes de Mulhouse et environs, ave...
Le boom des gîtes urbains à Mulhouse Depuis le début de l’année, plusieurs ouvertures simultanées témoignent d’un nouveau boom : celui des gîtes urbains ouverts par des particuliers pour ...
Candidature officielle de l’Alsace à la French Tech ce soir Il n'y a pas que le foot !… Ce soir, le pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse annonce la candidature officielle de l'écosystème numérique alsacien au...