Rencontres régionales LCA-FFB 2020 : les inquiétudes quant au secteur du neuf

Promoteurs, Constructeurs et Aménageurs regroupés au sein de la LCA-FFB se sont retrouvés à la Maison de l’Habitat à Mulhouse pour leur annuelle Rencontre Régionale LCA-FFB, ce vendredi 18 septembre. Pascal Herth, Président du Pôle Habitat du Haut-Rhin et Frank Maire, son homologue bas-rhinois ont tiré la sonnette d’alarme quant à la survie du secteur du neuf.

Le secteur du neuf, grand oublié du Plan de Relance
Le secteur du neuf, grand oublié du Plan de Relance? C’est en tout cas sur ce point précis que sont intervenus Frank Maire et Pascal Herth, respectivement Présidents du Pôle Habitat du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, à l’occasion des Rencontres Régionales LCA-FFB Alsace 2020. Le Pôle Habitat,  branche de la Fédération Française du Bâtiment, compte près de 1100 adhérents en France. Des adhérents dont 95% de l’activité est tirée de la construction neuve. En France, le logement neuf représente 47% du chiffre d’affaires du secteur du bâtiment.

« En oubliant le neuf, on oublie la moitié du secteur du bâtiment »
Les deux Présidents tirent la sonnette d’alarme. « Nous avons été choqués! En oubliant le neuf, on oublie la moitié du secteur du bâtiment, soit 1 million 200 000 emplois, martèle Frank Maire. Nous avons besoin d’une vision claire sur le dispositif de soutien. Nous demandons des prêts à taux zéro remontés à 40% et applicables sur tout le territoire, la sacralisation de la loi Pinel au-delà de 2021 et l’élargissement de ce dispositif. Nous avons besoin de soutien et d’un soutien qui s’inscrit dans le temps. Nos cycles de travail sont longs, ils s’étalent sur quatre/cinq ans. Ce sont des cycles aussi importants que ceux de l’aéronautique. »

« Nous attendons des mesures claires et puissantes »
« Depuis la guerre, l’Etat a toujours accompagné le logement mais la crise qui s’annonce est pire que celle traversée en 1929! Ce soutien est plus vital que jamais. Nous attendons des mesures dans le temps, des mesures claires et puissantes. » Les ‘’meilleures années’’, près de 500 000 constructions neuves ont été réalisées sur le territoire français. Cette année, cette donnée est estimée à moins de 400 000. Les ventes en neuf de maisons individuelles ont diminué de 20%, celles des ventes en collectif de 30% et le tertiaire connait un recul de 39% sur l’année. « Il est de notre devoir d’alerter, explique Pascal Herth, Président du Pôle Habitat du Haut-Rhin. Nous ne sommes pas encore au plus bas et nous n’avons aucune visibilité sur notre avenir. Il faut que nous dialoguions avec nos politiques. Nous sommes conscients qu’il faut améliorer l’ancien. Ce sont des gouffres énergétiques, mais on ne peut pas couper la branche du neuf qui représente près de 50% de l’activité du bâtiment. C’est suicidaire! Il faut trouver un équilibre entre la rénovation et le neuf. »

Emilie Jafrate

 


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Bâtiment