Municipales 2014: les candidats mulhousiens à la Matinale du Commerce

La « matinale du commerce » s’est tenue hier, jeudi 27 mars à l’hôtel du Parc à Mulhouse en présence de Martine Binder, Pierre Freyburger et Jean Rottner. Dans le cadre des élections municipales, les Vitrines de Mulhouse ont décidé d’organiser un temps d’échanges entre les trois candidats du second tour et les commerçants inscrits à cette association. Debrief de la matinée.

Animée par Olivier Chapelle, secrétaire général de la rédaction du journal L’Alsace, la matinale du Commerce était axée sur des points essentiels tels que le stationnement, l’urbanisme, la sécurité et l’animation qui sont des thématiques chères aux commerçants. Découvrez quelles sont les solutions proposées par les 3 candidats à la mairie de Mulhouse.

Accessibilité et sécurité

« J’accuse l’équipe sortante d’avoir supprimé des places de stationnement« , a déclaré Pierre Freyburger qui propose davantage de places de parking à proximité du centre-ville comme Martine Binder. Jean Rottner se place dans une autre optique qu’il présente comme plus innovante à savoir le projet « Mulhouse Grand Centre » via une extension du centre-ville vers les quartiers Fonderie et Gare.

Dans un esprit de consolidation, le candidat UMP propose l’ouverture d’un bureau de police à la rue du Sauvage. Contre cette proposition qu’ils jugent inutile, les candidats FN et PS renforceraient plutôt la police de proximité en élargissant leurs plages horaires.

Augmenter le flux de passants

 » Il faut que nous soyons fort en tant que cœur d’agglomération. Pour ce faire, il faut créer une nouvelle vision du centre-ville« , a expliqué Jean Rottner qui a évoqué le projet du village Fonderie (avec la création de 2500 emplois dans le numérique). Autre objectif : augmenter les flux de passants au centre-ville de Mulhouse: « 1000 personnes sont à gagner dans le flux qui passe par la place de la Bourse ce qui crée de la consommation !« , a-t-il expliqué .

Pierre Freyburger a rétorqué en soulignant « la politique contradictoire de Jean Rottner et Jean-Marie Bockel qui soutiennent le projet SEPRIC à savoir la réalisation d’une zone commerciale sur la friche Gottfried et Alloin à Wittenheim/Kingersheim ce qui est mauvais pour le commerce mulhousien. » Sa solution : ramener la classe moyenne au centre-ville en leur proposant une offre qui correspond à leurs attentes. Martine Binder, quant à elle, propose de faire revivre la vie commerciale dans tous les quartiers de Mulhouse ».

Enfin, Jean Rottner et Martin Binder soutiennent la création d’un Office du Commerce pour faciliter la vie économique. Pierre Freyburger a souligné quant à lui la montée en puissance du commerce communautaire :  « Il est important de prendre en compte les commerçants de quartiers en leur proposant tous les trois mois des réunions« .

Entre dénonciations et taquineries, la matinale du commerce fut forte en promesses. Reste à savoir si toutes ces propositions ont convaincu les commerçants des Vitrines de Mulhouse…

Sarah Maria Meliani

 

 

 


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Plus que quelques jours pour participer au Technology Fast 50 Technology Fast 50 : Jusqu'au 4 octobre pour concourir au palmarès des meilleures entreprises de la région Le Technology Fast 50 est un Palmarès in...
Deux nouvelles adresses pour Le Périscope Le journal inaugure deux nouvelles adresses en ce début 2012 : une adresse physique au 27 rue Victor Schoelcher (Le Cube, bâtiment Activis au Parc ...
Apériscope UHA: rencontre avec Marie-Ange Bueno et Benoît Basier Lors de notre Apériscope à l’Université de Haute-Alsace le 28 octobre dernier, nous avons interviewé Marie-Ange Bueno, Directrice du Laboratoire de Ph...
3ème édition d’art3f Mulhouse Du 28 au 30 novembre 2014 Ce salon d’art décomplexé, foisonnant et accessible connaît sa troisième édition après avoir surpris son public les années passées. En 2013, avec 12.7...