Mulhouse, première ville du Grand Est à allumer le réseau 5G

L’opérateur Orange a choisi Mulhouse pour allumer la 5G dans la région Grand Est. Un lancement réalisé le jeudi 17 décembre. Cette cinquième génération de réseaux mobiles représente un atout indéniable pour le monde de l’entreprise.

« De la nationale à l’autoroute »
« C’est comme de passer de la nationale – la 4G – à l’autoroute – la 5G, souligne d’emblée Ludovic Guilcher, directeur d’Orange Grand Nord-Est. La 5G offre un début bien plus important. Nous avons choisi de la lancer là où elle est utile et elle l’est, ici à Mulhouse, pour l’innovation, notamment dans le monde de l’entreprise. » Un lancement en 3,5GHz qui apporte des débits trois à quatre fois plus rapides que la 4G actuelle. Ce réseau lancé à Mulhouse a été allumé en simultané dans huit autres communes de l’agglomération: Wittenheim, Illzach, Rixheim, Kingersheim, Pfastatt, Lutterbach, Morschwiller-le-Bas ainsi qu’Habsheim. D’ici la fin de cette année, 160 communes seront couvertes par la 5G. L’opérateur annoncera l’ouverture des villes tout au long de l’année 2021.

Michèle Lutz: « La 5G est un besoin »
L’opérateur a choisi de couvrir les zones déjà fortement sollicitées. Le réseau 4G devrait en effet arriver à saturation d’ici 18 mois. Ville de technologie et d’innovation, Mulhouse a été une destination naturelle pour cette expérimentation. « Nous sommes toujours en attente pour réinventer notre ville, glisse Michèle Lutz, Maire de la Ville de Mulhouse. Nous restons des facilitateurs pour accueillir l’installation d’opérateurs comme Orange mais aussi de grandes entreprises. La technologie est la raison d’être de Mulhouse. Notre tissu économique est dense et ne cesse de se développer. La 5G est un besoin. » Trois sondes ont également été installées dans la ville pour mesurer l’exposition aux champs électromagnétiques. Plus de 28 000 études ont été menées dans le monde par 14 autorités de santé. La conclusion serait unanime: la 5G ne serait pas un danger. Moins énergivore que la 4G, elle aurait également un impact écologique moins important.

Thierry Nicolas: « Une réponse aux besoins des projets industriels et numériques »
« Une opportunité pour Mulhouse en grand et une réponse aux besoins des projets industriels et numériques qui s’y développent. » Voilà, comment Thierry Nicolas, conseiller régional du Grand Est et adjoint au maire de Mulhouse, voit l’arrivée de la 5G. Les applications futures sont nombreuses, que ce soit dans le monde industriel mais aussi celui de la télé-médecine – dans les opérations à distance – sans oublier le véhicule autonome. Les équipes de recherche d’Orange travaillent déjà à leur version 6G.

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Numérique