L’Invitation, les œuvres d’art gustatives concoctées par Thierry Maire à Masevaux

L’Invitation est née d’un coup de cœur. Celui de Sylvie et Thierry Maire pour la ville de Masevaux mais aussi pour cette maison alsacienne pleine de charme. Le couple propose une cuisine fraiche, du marché, réalisée à la minute et surtout, avec passion.

C’est un restaurant relooké qui a ré-ouvert ses portes aux clients de Sylvie et Thierry Maire, à la sortie du confinement. « Nous avons refait les murs, le sol et nous avons transformé cette fenêtre qui donnait sur la terrasse, en porte, détaille Sylvie. Nous avons également rénové notre terrasse et commandé un nouveau parasol. » La rénovation de la cuisine et du bar ainsi que la façade ont eux, en revanche, été décalés. Face aux contraintes, le couple a renoncé à sa réouverture partielle le 19 mai et préparé avec soin sa réouverture totale, le 9 juin, avec sa trentaine de couverts en intérieur. Le printemps reste un moment faste pour l’Invitation. « Nous participons chaque année au concours des maisons fleuries, sourit Sylvie. Et nous soignons notre décoration qui évolue au fil des saisons  ! » Cette réouverture du 9 juin 2021 a d’ailleurs été accompagnée de fraises en suspension et de géraniums. « Nous aurions aimé ouvrir dès le 19 mai, mais cela nous a été impossible suite aux annonces gouvernementales de réduire la terrasse à 50% de notre capacité, conjuguées aux prévisions météo défavorables… », glisse le couple.


« L’assiette est au chef, ce que le tableau est au peintre »
« Au premier confinement, nous nous sommes d’abord dit que nous attendrions, se souvient la co-gérante. Lorsque nous avons vu que la situation s’éternisait, nous nous sommes mis à proposer nos plats à emporter. Ce n’est vraiment pas notre truc mais les gens en avaient très envie. Alors nous avons pris les commandes pour le midi en semaine et le week-end. » Un rythme qui s’est essoufflé à partir du deuxième confinement. L’Invitation a alors abandonné les repas du midi pour se concentrer sur le dimanche midi, uniquement. « Même si nous en avions ras-le-bol des boîtes, lâche Thierry. Notre marque de fabrique, ce sont nos assiettes et nos présentations  ! Pour un cuisinier, l’assiette doit être ce que le tableau est au peintre.»


Une formule « à emporter » pour garder le lien
Un chef qui a dû et su sortir de sa zone de confort. Aux petits soins, Sylvie et Thierry ont même réalisé des fiches explicatives pour réchauffer leurs repas sans en perdre leurs saveurs. Une formule qui a permis de concocter 20 à 25 plats à emporter par dimanche. « C’était notre façon à nous de montrer à nos clients que nous sommes toujours là, sourit Sylvie. Nous avons fait plaisir à certains d’entre eux. D’autres ne sont clairement pas friands du “à emporter” mais ils nous ont confié attendre notre ré-ouverture. » Cette ré-ouverture, ils ne la redoutait pas. Bien au contraire. « Notre seule crainte est de devoir dire non… C’est ce qui s’était déjà passé en 2020… »


Chaleur et convivialité
L’Invitation, c’est un tout. Un lieu convivial et chaleureux dans lequel la décoration dispose d’une place privilégiée. « Nous voulions un restaurant alsacien mais à l’esprit moderne. Les Jeannala et Seppala de David Grandmaire nous accompagnent d’ailleurs depuis le début de l’aventure  ! Notre vaisselle change très souvent, tout comme notre décoration de bords de fenêtres, tous les deux, trois mois, environ. » Sylvie s’est d’ailleurs offert des verres à vins à l’effigie de ces figures populaires, histoire de patienter jusqu’au retour des clients.


Un esprit « hors des sentiers battus »
La cuisine de Thierry Maire est une cuisine de saison, concoctée avec des produits frais et locaux, en majorité. Ses escargots viennent de la Ferme du Florival, à Lautenbach-Zell, les légumes et les pommes de terre de Spechbach-le-Bas, les œufs de la ferme “A l’Orée du Bois” à Eteimbes, tout ce qui est à base de chèvre de la Ferme aux Pampilles à Masevaux, la viande d’Alsace et des Vosges, les vins de chez Adam, « sauf les vins d’Alsace que nous nous procurons auprès d’un petit fournisseur à Sigolsheim ». Le chef se plait à revisiter les classiques. « Ma tarte flambée a le même goût, les mêmes ingrédients, mais pas le même look. Je la présente en verrine. » Un chef qui se plaît également à faire découvrir de nouveaux produits. « La première fois que j’ai proposé de la poire de bœuf, beaucoup pensaient que c’était un dessert. J’aime faire découvrir des produits que l’on ne mange pas ailleurs  ! » L’Invitation propose également un menu découverte dégustation de cinq/six plats. Dans cet esprit hors des sentiers battus, la maison va également proposer des glaces aux goûts atypiques. « Ce sont des glaces artisanales qui viennent de Haute-Savoie. Nous nous sommes rendus sur place pour découvrir leur fabrication. Elles seront à la fraise des bois, au matcha aussi. Et version salée : chèvre, camembert, poivron, asperge verte. »


Un chef créatif
Cette passion, Thierry Maire se plaît à la transmettre en accueillant des apprentis. Il a évolué pendant 25 ans en Suisse, avant d’ouvrir son propre établissement, à l’âge de 52 ans. Une passion qui lui vient de sa grand-mère maternelle. « Elle était autodidacte. Vous pouviez passer à n’importe quelle heure, il y avait toujours quelque chose qui cuisait », se souvient-il, tout sourire. Aujourd’hui, c’est à sa sauce, qu’il propose la soupe de pain de sa grand-mère. Eté comme hiver. Les idées lui viennent sans crier gare, au détour d’un étal de marché. « Je ne prévois jamais ce que je vais faire. J’ai toujours de nouvelles idées. Le jour où il n’y a plus ça, alors ce sera le moment de s’arrêter… » Un chef qui sait également s’adapter au végétarien et sans gluten, sur demande.


Emilie Jafrate


L’Invitation Restaurant
7 Porte Saint-Martin, Masevaux
03 89 82 42 30
restaurant-linvitation.business.site
Facebook : L’Invitation


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Circuit court Le Journal