Le Réseau APA lance Domicile Valley, le premier Centre de Formation des Apprentis de l’aide à domicile en France

La première rentrée a eu lieu en novembre 2020 à Mulhouse avec une promotion de 34 apprentis. Des apprentis entre 18 et 25 ans qui passent un diplôme d’assistant de vie aux familles (ADVS) ou un diplôme d’Etat d’accompagnement éducatif et social (DEAS). Retour sur ces premiers mois d’existence et les développements à venir.

« Nous sommes en train d’inventer l’alternance de l’aide à domicile »
Domicile Valley, c’est ainsi que se nomme le premier CFA dédié à la formation d’aide à domicile. L’établissement a ouvert ses portes en novembre dernier. Il est installé dans les locaux de l’IRFA Est, à Mulhouse. L’expérimentation a été réalisée avec une première promotion de 34 alternants, entre 18 et 25 ans. Le concept est innovant: « Nous sommes en train d’inventer l’alternance de l’aide à domicile, souligne Patrick Puledda, directeur du Capital Humain du Réseau APA. Mais en plus de cette formation en alternance, nous souhaitons proposer un accompagnement à 360 degrés comprenant le permis de conduire, pour répondre aux problématiques de mobilité, enjeu majeur de nos métiers ou encore des cours de sport. Notre souci est l’accompagnement de nos apprentis dans toutes les difficultés qu’ils peuvent rencontrer, qu’elles soient d’ordre économique ou social »

Une embauche en CDI puis une progression de carrière au sein du Réseau APA
Ce CFA s’appuie sur des partenariats, comme celui de la Mahatma Gandhi International School, avec une pédagogie basée sur l’expérimentation. L’équipe de Domicile Valley est composée de 12 professeurs et quelques encadrants rattachés à l’IRFA EST. L’ambition est également de faire évoluer les diplômés de ce CFA, avec une progression de carrière derrière l’embauche en CDI. « Ils pourront évoluer de l’aide à domicile, à l’auxiliaire de vie sociale, jusqu’au métier d’aide-soignant ou infirmier. Nous pourrons leur financer des formations, si besoin. » Domicile Valley devrait augmenter son rythme de formation avec une rentrée de quatre promotions à l’automne 2021.

L’aide à domicile, un secteur à bout de souffle
L’aide a domicile est un secteur qui peine à recruter. Un secteur à bout de souffle. « Nous ne voulons plus subir, souligne Matthieu Domas, Directeur Général du Réseau APA. Ces derniers mois et la crise sanitaire que l’on connaît nous ont permis de sortir de l’ombre. Nos métiers ont du sens, ils sont extrêmement riches humainement et essentiels dans nos sociétés. Nous avons besoin de faire mieux connaître nos métiers, donner envie aux jeunes et aux moins jeunes, mais aussi accompagner les parcours de formation et le développement des compétences. » Un secteur qui connaît un déficit permanent de 183 personnes. Près de 800 recrutements sont réalisés chaque année dans la région. « Ces dix dernières années, nous avons basculé d’un monde dans lequel nous pouvions choisir nos salariés à un modèle dans lequel prime la pression. Nous sommes arrivés au stade de la nécessité d’avoir quelqu’un. Et cette perception est justifiée par les chiffres », note Matthieu Domas.

En attente de réformes…
Les acteurs de ce secteur attendent désormais une loi Grand Age et Autonomie pour réformer en profondeur ces métiers. Une loi dont le report a été confirmé en janvier par Brigitte Bourguignon, la Ministre chargée de l’Autonomie. Le Réseau APA accompagne près de 50 000 bénéficiaires dans le Grand Est et jusqu’en Bourgogne Franche-Comté. Le réseau compte 5 400 salariés et 1000 bénévoles. Un acteur de l’économie sociale et solidaire qui a réalisé 122 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019. Une baisse d’activité de 5 à 10% est attendue pour 2020.

Emilie Jafrate

domicilevalley.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste