Le Pantographe, un nouveau restaurant au coeur du KM0

Après avoir vadrouillé de maison en maison, Muriel et Etienne Dittrich ont choisi d’établir leur propre établissement à Mulhouse, au KM0. Le Pantographe ouvrira d’ici la fin de ce mois de novembre.

Ils cumulent vingt années de restauration. Muriel et Etienne Dittrich sont passés par des maisons étoilées (Maison Jeunet – Arbois, le Relais Bernard Loiseau à Saulieu…), avant de créer La Table de Louise, à Habsheim. Le couple quitte l’établissement pour se lancer dans une nouvelle aventure. Celle du Pantographe. Une nouvelle adresse, la leur, qui ouvrira fin novembre. Un restaurant installé au coeur du KM0. « Nous nous sommes inspirés du lieu pour lui trouver son nom. Le Pantographe, fait référence à la première ligne de chemin de fer entre Mulhouse et Thann. C’était ce bras articulé qui alimentait le train pour qu’il avance. C’est lui qui distribuait l’énergie au réseau. Et le slogan de notre établissement, c’est ‘’la voie culinaire’’», explique Muriel Dittrich.

Une cuisine au comptoir, saine, équilibrée et réalisée avec des produits frais
Le concept? Sortir des codes classiques de la restauration traditionnelle en proposant un service plus court et plus rapide. « Le client va au comptoir chercher son plat mais tout en conservant cet esprit de ‘’bonne’’ cuisine, saine, équilibrée et réalisée avec des produits frais, grâce au savoir-faire de mon mari. Nous proposerons chaque jour un poisson, une viande et trois garnitures au choix.» Une offre complétée par des salades ainsi qu’un burger. Le Pantographe travaille en direct avec le marché de Mulhouse. L’établissement emploiera huit personnes au total. « Nous aurons trois cuisiniers confirmés plus mon mari, explique Muriel Dittrich. Un plongeur, ainsi que deux personnes en salle à raison de 25h par semaine. Je serais en renfort. » Un établissement qui offre 80 couverts répartis entre la salle du restaurant et une terrasse couverte, à l’intérieur du KM0.

Sur place, à emporter, partie traiteur et ‘’le plat du vendredi’’
Les gérants du Pantographe visent une clientèle d’entreprise répartie, tout en s’ouvrant à une clientèle plus familiale. « Notre offre est à consommer sur place, à emporter, mais nous proposerons également toute une partie traiteur avec une dizaine de plats proposés. Mais avec notre expérience, nous pouvons tout cuisiner», souligne Muriel Dittrich. Particularité de l’établissement, ‘’le plat du vendredi’’. « Un bon plat du dimanche à chercher le vendredi et à déguster en famille, explique la gérante. Cela pourra être du coq au riesling ou de la poularde fermière, par exemple. »

Initiative Sud Alsace en soutien
Ce projet a demandé près de 300 000 euros d’investissement. Un projet soutenu par Initiative Sud Alsace. L’association a décerné un prêt d’honneur de 10 000 euros au Pantographe. Un projet qui bénéficie également d’un parrain, Stéphane Mambré. Expert-comptable, il rencontrera les gérants du restaurant une fois tous les deux mois pendant deux ans afin de leur apporter son expertise et son conseil sur la thématique financière. En 2019, 36 nouveau entrepreneurs ont été financés et accompagnés par l’association. Une association qui dispose de près de 80 parrains et marraines pour accompagner la création, la reprise ou le développement de jeunes entreprises sur les territoires du Sud-Alsace.

Emilie Jafrate

Le Pantographe
Café et Restaurant, sur place ou à emporter
30, rue François Spoerry
info@le-pantographe.fr
Facebook: Le Pantographe


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités